Analyse d’avant-match – Comment? – Football PARIS

N’essayez jamais d’analyser un match de football statistiques historiquesles données des 5 ou 10 dernières années NE SONT PAS PERTINENTES. Vous ne devriez considérer que des circonstances appropriées et à jour telles que:

BLESSURES – Il est très intelligent de vérifier la situation des blessures des équipes participantes avant de placer un pari. Le bookmaker présente ses chances bien avant le début du match, et les bookmakers ne sont pas nécessairement mis à jour sur la situation des blessures. Les parieurs ont ici un avantage rare sur le bookmaker, car les parieurs peuvent rester à jour sur les blessures des dernières minutes avant le coup d’envoi. Faites attention aux signalements de virus, d’escouades souffrant de la grippe, etc. Très souvent pendant l’hiver, les escouades sont épuisées à cause de la grippe ou de virus.

TYPE DE MATCH – Le résultat d’un match dépend souvent du type de match qu’il s’agit. Est-ce un match international, un match de coupe, un match de championnat, un match amical d’avant-saison, etc.? Les coupes nationales sont souvent difficiles à prévoir, surtout les matchs de coupe moins importants (comme la coupe de la ligue). En Angleterre, la coupe de la ligue a encore une certaine importance, mais en Allemagne, en France, en Espagne et en Italie, les gros canons mettent rarement beaucoup d’efforts en coupe de la ligue. Et faites attention aux finales de coupe. Même si les médias ont fait de l’une des équipes un grand favori, c’est toujours une finale de coupe, et très souvent une rencontre ouverte. Les matchs internationaux ou les matches importants de coupe européenne sont généralement plus faciles à prévoir que les autres matches de championnat ou de coupe. Les internationaux amicaux se terminent souvent par un match nul, tandis que les internationaux importants se terminent rarement par une victoire à l’extérieur. Jouer à domicile semble être très important dans les matchs internationaux. Et n’oubliez pas qu’une fierté nationale est en jeu. En général, les internationaux sont «faciles» à prévoir. Les Coupes d’Europe sont différents. Dans les premiers tours, il peut y avoir des surprises, car les gros canons sont heureux de se contenter de passer au tour suivant, mais à mesure que les choses se compliquent, les résultats sont souvent relativement faciles à prévoir, car les équipes à domicile ont tendance à gagner assez facilement

QUELLE LIGUE – En Angleterre, les résultats sont souvent très imprévisibles au premier trimestre de la saison et au dernier trimestre. En milieu de saison, les résultats sont très prévisibles, surtout en Premier League. La division anglaise a été très ouverte ces dernières années, et les équipes les moins chics ont battu les équipes bien connues plus souvent qu’auparavant. Il est bien connu que la ligue italienne est plus facile à prévoir que les autres ligues. Les meilleures équipes contre les outsiders se terminent rarement avec un résultat surprise, et lorsque les meilleures équipes se rencontrent, un match nul est toujours dans les cartes. La division supérieure norvégienne est souvent très prévisible, tout comme la FA-cup norvégienne. L’Allemagne est devenue plus imprévisible qu’elle ne l’était il y a seulement quelques années. Mais les meilleures équipes sont toujours très fiables à domicile. Les ligues française et espagnole sont également des ligues avec un pourcentage élevé de victoires à domicile. La ligue française est très similaire à la ligue italienne en ce qui concerne le nombre de victoires à domicile.

IMPORTANCE DU MATCH – Les meilleures équipes en Europe jouent souvent un nombre énorme de matchs chaque saison, elles doivent donc établir des priorités sur les compétitions à disputer. Il est pratiquement impossible pour les meilleures équipes de défier sérieusement à chaque compétition, en raison de la pression sur les joueurs. Très souvent, les meilleures équipes alignent un côté affaibli dans les compétitions à faible priorité. Les coupes nationales en Allemagne, en France, en Espagne et dans une certaine mesure en Italie en sont des exemples. Les meilleures équipes s’inclinent souvent à un côté beaucoup plus faible dans les premiers tours. En France, c’est une rareté quand il reste 2 ou plusieurs équipes de première division en quart de finale. Même en Angleterre, des équipes comme Man Utd. sont connus pour reposer leurs meilleurs joueurs dans la coupe de la ligue. Au cours de la saison, les équipes de milieu de table, avec peu de choses à jouer, battent souvent les meilleures équipes avec des médailles en vue, ou des équipes désespérées qui cherchent à survivre. Rien pour jouer signifie pas de pression et souvent ces équipes jouent très bien. Bien sûr, l’inverse se produit également. Cela a tout à voir avec la psychologie et être au courant de ce genre de jeux. Même les équipes déjà reléguées peuvent mieux jouer une fois leur sort décidé. La pression est coupée et soudain, ils recommencent à bien jouer. Restez à l’écart de ce genre de jeux, ils sont généralement difficiles à prévoir. Les derbies locaux sont toujours spéciaux. Faites attention à ces jeux. Les derbies ont tendance à se terminer par un match nul, car la peur de perdre dépasse la volonté de gagner. Les premiers tours des Coupes d’Europe peuvent surprendre, car le favori « ne joue jamais » à son meilleur s’il s’agit d’un match aller. Les meilleures équipes savent qu’elles peuvent tout faire à domicile lors du match retour, et se contentent souvent d’un nul nul ou d’une défaite mineure. Ne vous embêtez pas à parier lors de matchs amicaux, que ce soit des matchs internationaux, pré-saison, testemonials ou show shows. C’est un gaspillage d’argent, bien que les matchs amicaux internationaux soient plus faciles à prévoir que les autres matchs amicaux. Les matches amicaux internationaux se terminent souvent par un match nul, car il n’y a rien en jeu.

ÉTAPE DE SAISON – La saison dans la plupart des ligues européennes commence en août et se termine en mai. Au cours du premier trimestre de la saison, les résultats peuvent être très imprévisibles, et des équipes souvent moins recherchées parient sur les équipes les plus connues. C’est le moment de parier sur des outsiders à prix élevé. Soyez également prudent avec les premiers tours dans les coupes européennes. Les meilleures équipes sont simplement heureuses de se qualifier pour le tour suivant, et les matchs sont plus faciles à prévoir après quelques tours.

De novembre à mars, les ligues se sont généralement installées et les choses sont revenues à la normale. Les résultats semblent être «normaux» et les meilleures équipes présumées gagnent leurs matchs avec facilité. C’est le moment où les équipes promues commencent à sentir le rythme et perdent leur emprise après un bon début de campagne.

Pendant le rodage (dernier trimestre), les résultats peuvent ne pas être aussi faciles à prévoir. Les équipes à table basse battent souvent les meilleures équipes, et la forme ne compte plus pour autant. Les équipes du bas sont désespérées, ce qui rend cette partie de la saison difficile pour les parieurs. Il pourrait être avantageux d’avoir de petits paris sur les outsiders, au lieu de grosses sommes d’argent sur les favoris.

Dans les ligues scandinaves, la saison commence en avril / mai et se termine en octobre. Les meilleures équipes ont souvent un départ décousu, surtout celles qui ont assisté aux Coupes d’Europe. Mais dans la période juin-septembre, les favoris gagnent normalement leurs matchs, et tout cela semble très évident. Cependant, les résultats sont connus pour être plus imprévisibles en juillet.

TABLE LIGUE – Les tableaux de ligue ne doivent pas être utilisés comme critère de sélection du tout pendant les premiers mois de la saison, car ils ne comptent pour rien pendant cette période. Attendez que la saison se stabilise et ne commencez à utiliser les tables qu’après environ un quart de la saison. Les tables de ligue ne doivent jamais être utilisées comme seul critère lors du choix d’un objet de pari. N’oubliez pas que les bookmakers utilisent des tableaux de classement, des tableaux de formulaires et des statistiques sur 5 ou 10 ans lorsqu’ils décident des cotes à offrir.

FORME – La forme est le principal critère utilisé par les bookmakers pour décider des prix. Par conséquent, les équipes de formation sont presque toujours reconnues par les bookmakers, et les prix en témoignent. Une équipe qui a remporté ses 4 derniers matchs reçoit rarement de bonnes cotes de la part du bookmaker. Vous devez identifier une équipe dans la forme le plus tôt possible, afin d’obtenir de bons prix avant que le bookmaker ne le découvre. Souvent, vous pouvez supposer un changement de forme, non pas nécessairement en fonction des résultats, mais sur des rapports sur la façon dont l’équipe a joué, même si les résultats n’ont pas été si bons. Au cours d’une saison, les équipes ont des périodes de chance extrême et des périodes de très mauvaise chance. Les équipes peuvent très mal jouer pendant une période, puis un changement de direction bouleverse les choses, et l’équipe réussit une séquence gagnante. Il est essentiel pour votre succès d’identifier ces périodes dès le début, avant que les bookmakers ne s’en rendent compte.

HISTOIRE RÉCENTE – Certains parieurs ne prennent pas du tout en considération les statistiques sur 5 ou 10 ans lors de la cueillette d’objets. Les parieurs qui réussissent n’utilisent pas ces statistiques comme critère vital, mais si d’autres critères comme la forme et le tableau de classement indiquent un bon objet et que les statistiques sur 5 ans montrent le contraire, l’objet est souvent abandonné. Les statistiques sur 5 ans peuvent indiquer la supériorité psychologique d’une équipe, mais ne prêtent pas trop d’attention à ces critères à moins que la forme et le tableau de classement n’indiquent un bon objet. En Angleterre, les meilleures équipes sont connues pour avoir des «équipes de bogey». Man Utd, par exemple, ne semble «jamais» battre Sheff. Mercredi, et les équipes italiennes ont «toujours» battu les équipes anglaises dans les compétitions européennes.

Bien sûr, cela pourrait être des superstitions, mais lorsque les choses se produisent encore et encore, il serait stupide de ne pas en tenir compte lorsque la situation se produit. Les différences de style de jeu sont probablement la raison de la théorie de «l’équipe de bogey», mais cela pourrait aussi être juste une chose psychologique.

Souvent, les jeux spéciaux à profil élevé se terminent par un match nul. Pour certains matchs, les statistiques sur 5 ou 10 ans indiquent un match nul. Les jeux typiques sont les derbies locaux, en particulier Rome-Lazio et l’Inter Milan-AC Milan. Ces équipes partagent le même terrain, et la peur de perdre un derby local est toujours plus grande que la volonté de gagner. C’est un bon conseil de «toujours» miser sur un match nul lorsque ces équipes se rencontrent en championnat.

CIRCONSTANCES SPÉCIALES – Parfois, deux équipes n’ont besoin que d’un nul pour se qualifier pour un championnat ou pour éviter la relégation. Parfois, une équipe a besoin d’un match nul pour assurer le championnat, tandis que l’opposition a besoin d’un match nul pour battre la baisse. Les bookmakers sont très attentifs à ces situations, et les prix sont souvent réduits dans ces situations. Un tirage «fixe» est typique de la ligue italienne, mais se produira rarement dans le football anglais, en raison de l’honnêteté typique des équipes anglaises. Les équipes anglaises jouent pour la fierté et pour la réputation du sport. Pour nous, parieurs, c’est un must de parier sur ces jeux, mais très souvent les bookmakers n’acceptent pas les paris.

Soccerpredictions24.com – Conseils de paris sur le football, pronostiqueurs de football, prévisions de football, analyse du football, infos sur les paris

Prédictions de football, conseils de paris, conseils de football