Meilleures stratégies de paris sportifs

Tout comme les meilleures équipes réussissent parce qu’elles ont un plan de match et s’y tiennent, même si les choses ne se passent pas immédiatement, votre seule chance de réussir les paris sportifs est de concevoir et de mettre en œuvre un système qui fonctionne dans les paramètres de la bankroll et les connaissances que vous avez en votre possession. Si une équipe de football abandonne une touche anticipée, elle n’est pas sur le point d’essayer de la récupérer avec une passe de Je vous salue Mary lors du premier jeu de la mêlée de sa prochaine possession.

Les paris sportifs réussis sont une question de stratégie

Vous ne devriez pas non plus si vous avez une mauvaise journée de mise. Bien avant de placer ce premier pari, vous devez vous asseoir et concevoir votre plan de jeu de mise. Pour ce faire, suivez quelques règles simples mais logiques. Tout d’abord, ne pariez pas plus que vous ne pouvez vous permettre de perdre. Si vous avez 1000 $ à parier sur la NFL cette saison, vous devez vous limiter en jouant des paris de 25 $, 50 $ et 100 $ au cours de la saison. La règle générale suivie par les parieurs est de ne jamais utiliser plus de cinq pour cent de votre bankroll pour parier sur des jeux.

Maintenir un rythme soutenu

Vous ne mangeriez pas un gâteau entier en une seule séance, alors ne jouez pas la plupart de vos fonds la première semaine de la saison, car si la chance n’est pas de votre côté dès le départ, vous serez dans un grand trou avant de le savoir. Un bon ami qui est un chevalier expert reçoit le programme chaque matin, l’analyse et choisit ses paris bien avant le départ de la course. Et gagner ou perdre, ce sont les seuls paris qu’il fera ce jour-là. Il a sa stratégie, il s’y tient et laissez-moi vous dire qu’il gagne beaucoup plus souvent qu’il ne perd.

Ne jetez pas un bon argent après de mauvais paris

N’allez pas courir après vos pertes. Même les meilleures équipes sportives perdront au moins 20% de leurs matchs. Vous devez vous attendre à ce que même si vous avez une bonne année de paris, ce sera des jours où tout va mal et tous vos paris sont perdants. Encore une fois, c’est là que le plan de jeu doit être strictement respecté. Suivez le plan que vous avez présenté. Prenez vos pertes dans la foulée. Considérez cela comme jouer à la bourse. Certains stocks décolleront instantanément, tandis que d’autres se révéleront être des ratés qui n’augmentent jamais.

Gardez vos gains

Mettez vos gains de côté dans un compte séparé. Ne faites pas de paris sur ce que vous avez gagné. Vous devez considérer les paris sportifs d’un point de vue commercial. Vous êtes l’entreprise et vos paris sont les investissements de l’entreprise. Les gains que vous accumulez des paris réussis sont les dividendes, les fonds qui permettront à l’entreprise de continuer ses activités dans les années à venir. À la fin de la saison des paris, lorsque vous vous asseyez et évaluez, c’est à ce moment-là que vous devez prendre en compte vos gains dans le cadre d’une vue d’ensemble.

Ne suivez pas la foule

Un consommateur sans instruction est le meilleur ami d’un parieur. Les équipes populaires vont toujours attirer plus d’action, que ce soit les New England Patriots dans la NFL, les Golden State Warriors dans la NBA ou les Penguins de Pittsburgh dans la LNH, donc vous pouvez vous attendre à ce que dans les matchs impliquant ces équipes de haut niveau, les chances auront tendance à être biaisées en faveur du club le plus populaire, car les bookmakers reconnaissent que plus d’argent sera toujours misé sur ces équipes. C’est pourquoi ce n’est peut-être pas une mauvaise idée de parier contre eux.

Utilise ta tête

Votre père a adoré les Chicago Bears, son père a adoré les Chicago Bears et vous aimez les Chicago Bears. Mais quand il s’agit de parier sur les jeux Bears, ne laissez jamais votre passion l’emporter sur votre bon sens. Ne laissez jamais vos sentiments personnels influer sur la façon dont vous pariez. Vous détestez peut-être les Vikings du Minnesota, mais si les Vikings sont la craie contre les ours, vous incarnez les Vikings. Ce n’est pas personnel, c’est une affaire. Lorsque vous pariez avec votre cœur, vous ne faites que vous faire mal au cœur.

Vous feriez mieux de faire le tour

Quand vient le temps de parier, la beauté de l’explosion des paris sportifs, avec tant de paris sportifs en ligne et maintenant, avec l’essor des paris sportifs légaux aux États-Unis, est que le consommateur est roi. Vous avez des options sur les options quand vient le temps de parier, et ces paris sportifs reconnaissent qu’ils doivent rivaliser pour gagner votre pari. C’est pourquoi le parieur avisé regarde autour de lui avant de placer un pari. Les lignes sur les jeux varient d’un livre à l’autre, alors faites vos devoirs et votre boutique en ligne pour la meilleure offre à votre disposition.

S’en tenir à un sport

Bien sûr, parier sur le jai alai ou les courses de lévriers pourrait être un coup de pied, mais savez-vous vraiment ce que vous faites? La liste des sports disponibles pour les paris augmente de façon exponentielle, mais cela ne signifie pas que vous devez échantillonner dans chaque section du menu. Tout le monde a un sport préféré et en général, c’est le sport que vous connaissez le plus. Donc, quand il s’agit de parier, il est sage de s’en tenir à cet endroit. Si vous optez pour le gril, pariez sur le football. Si les rondelles sont votre passion, jouez au hockey. Si vous êtes un chef de file, le baseball est le jeu sur lequel vous devez parier.

Ne buvez pas et ne pariez pas

Il semble fou que nous devions même évoquer cette notion, mais le fait est que les amis ne laissent pas les amis ivres. Soyez sobre lorsque vous pariez. Il y a une raison pour laquelle ils distribuent de l’alcool gratuit dans les paris sportifs des casinos et ce n’est pas parce qu’ils vous aiment vraiment. Remplissez votre verre d’eau, de soda ou de café, maintenez une approche sobre et gardez un œil sur le prix. Ensuite, après avoir collecté vos gains, allez-y, sortez en ville et célébrez. Après tout, vous avez gagné de l’argent et le droit d’en profiter.