Stratégie de paris pour les éliminatoires de la NFL et le Super Bowl

À la fin de l’année, les fans de la NFL se retrouvent avec des émotions mitigées. La saison régulière touche à sa fin et la post-saison est sur le point de commencer. Bien que certains fans soient extrêmement excités de voir ce qui se passe dans les séries éliminatoires, d’autres fans se trouvent très déçus.

Il y a 32 équipes dans la NFL, et seulement 12 d’entre elles participent à l’action d’après-saison. Cela signifie qu’il y a 20 groupes de fans qui n’ont pas hâte de voir leur équipe préférée sur le terrain pour les éliminatoires. Beaucoup de ces fans auront eu beaucoup de temps pour s’habituer à cette idée, car plusieurs équipes perdent leur chance de participer aux séries éliminatoires au début de la saison. D’autres équipes ont peut-être juste raté les séries éliminatoires par un match ou deux, alors elles se rendent compte qu’elles n’ont pas réussi la coupe cette année.

Quel que soit le sort de votre équipe, ce n’est pas le moment de célébrer ou de se complaire dans l’apitoiement sur soi: pas si vous prenez vos paris sur le football au sérieux. Il y a des choses plus importantes à penser à ce stade. Avec la saison d’après-saison qui approche rapidement, il y a de grandes opportunités de paris à l’horizon. Vous devez être prêt à en profiter pleinement!

Cet article vous aidera à faire exactement cela, car il s’agit de parier sur les séries éliminatoires et le Super Bowl. Nous commençons par examiner les principales différences entre les paris d’après-saison et les paris de saison régulière. Il y en a plus que vous ne le pensez, et il est important de les connaître tous.

Ensuite, nous vous proposons quelques conseils sur la préparation de l’après-saison. Ceci est suivi d’une liste de quelques-unes des erreurs de paris les plus courantes que les gens commettent au cours de l’après-saison. Enfin, nous fournissons quelques conseils de stratégie utiles pour parier sur les matchs éliminatoires et sur le Super Bowl.

Paris sur la saison vs Paris sur la saison régulière

Il y a un article dans notre guide de paris sur le football sur la façon dont la stratégie de paris change pendant la saison de la NFL. Il explique comment vous devez diviser la saison régulière en étapes distinctes et faire certaines choses différemment à chaque étape. Par exemple, pendant la mi-saison, vous devez analyser attentivement le formulaire de début de saison et essayer de déterminer combien il vous indique où se trouve chaque équipe. En fin de saison, il faut être particulièrement attentif à la motivation des équipes et à la pression qu’elles peuvent subir.

Ajuster votre approche au fil de la saison peut vous aider à maximiser les opportunités de paris disponibles. En effet, il existe des différences subtiles à chaque étape, il est donc peu probable qu’une approche unique tout au long de la saison soit efficace.

Un principe similaire s’applique pour l’après-saison.

Il existe des distinctions très claires entre la saison régulière et l’après-saison du point de vue des paris, et il est essentiel que vous en soyez conscient. Vous ne pouvez pas aborder les séries éliminatoires et le Super Bowl de la même manière que vous abordez les autres jeux. Il y a juste quelques composants supplémentaires qui doivent être pris en compte lors de la prise de vos décisions de paris.

Voici une liste des différences les plus importantes entre la saison régulière et l’après-saison, suivie d’une brève description de chacune.

  • Nombre de parties.
  • Volume de paris.
  • Niveau général des équipes.
  • Effets de la motivation.
  • Effets des blessures.

Nombre de parties

Il y a 256 matchs en saison régulière. Au cours de l’après-saison, il n’y en a que 11. Nous avons les dix matchs éliminatoires, suivis du Super Bowl. Évidemment, la post-saison est beaucoup plus courte que la saison régulière, mais il y a encore beaucoup moins de matchs par semaine.

Ce calendrier plus léger nous offre un gros avantage, ainsi que quelques petits inconvénients. L’avantage est que nous pouvons consacrer plus de temps à l’étude de chaque match. Cela nous permet de regarder les choses beaucoup plus en détail que nous le faisons pendant la saison régulière, ce qui devrait améliorer nos chances de faire des prévisions précises et / ou de trouver de la valeur.

Cependant, les bookmakers ont le même avantage. Ils peuvent également consacrer plus de temps à chaque jeu, ce qui signifie que les cotes et les lignes sont encore plus serrées que d’habitude. C’est un inconvénient, car il nous est plus difficile de trouver une valeur sur les marchés des paris. Et cela est aggravé par le fait que moins de jeux signifie également moins de possibilités de parier.

Un autre inconvénient potentiel est que le temps supplémentaire dont nous disposons pour analyser chaque match peut réellement nous nuire. Cela peut amener certains d’entre nous à sur-analyser les choses et à reconsidérer nos jugements initiaux. Prendre une décision de pari judicieuse peut devenir plus difficile que nécessaire.

Volume de paris

Des millions d’Américains parient sur le football chaque année, mais ils ne sont pas les seuls! Les gens du monde entier parient sur la NFL, et en conséquence les bookmakers et les sites de paris voient BEAUCOUP d’action pendant la saison régulière.

Ils voient encore plus d’action pendant l’après-saison, même s’il y a peu de marchés sur lesquels parier. Qu’est-ce qui cause cette augmentation? Eh bien, il y a quelques choses différentes. Pour commencer, les parieurs récréatifs ont tendance à miser plus lourdement après la saison. Il y a aussi des gens qui parient UNIQUEMENT sur le football une fois les éliminatoires terminées. Et enfin, il y a beaucoup de gens qui misent rarement, mais qui mettent quand même quelques dollars sur le Super Bowl chaque année.

Comment cela affecte-t-il les choses?

Le volume plus élevé de paris est une autre raison pour laquelle les cotes et les lignes sont plus serrées pendant la post-saison. Lorsque les lignes sont même légèrement décalées, elles seront corrigées presque immédiatement. Le montant d’argent qui arrivera le fera.

Maintenant, bien que ces cotes et lignes plus serrées nous compliquent la tâche, l’augmentation du volume de paris peut également jouer en notre faveur. Pensez-y de cette façon; parce que la plupart des paris proviennent de parieurs récréatifs, ils pèsent toujours lourdement sur les favoris. Ce n’est pas toujours le cas, mais plus souvent qu’autrement, ceux qui parient pour le plaisir parient sur les favoris.

Lorsque les bookmakers prennent des sommes importantes sur un favori, et très peu sur l’opprimé, ils sont obligés d’essayer d’équilibrer l’action autant que possible. Ils ne veulent pas être trop exposés à un côté du marché, ils essaieront donc d’encourager plus d’argent sur l’opprimé. Cela signifie généralement leur donner plus de points sur le spread et augmenter leurs cotes sur la ligne de monnaie plus qu’ils ne le méritent techniquement.

Lorsque la majorité du public est évidemment contre un grand favori, nous suggérons d’envisager de soutenir l’opprimé. Pourquoi? Eh bien, le montant d’argent reçu pour le favori a probablement créé de la valeur de l’autre côté. Et, comme nous l’avons déjà mentionné, la valeur est difficile à trouver pendant l’après-saison. Nous devons en tirer pleinement parti chaque fois que nous le pouvons.

Niveau général des équipes

La NFL est structurée pour assurer un certain degré de parité. L’idée est que toutes les équipes devraient avoir des chances égales de succès. C’est pourquoi les équipes les moins performantes de chaque année obtiennent les premiers choix dans le repêchage. C’est aussi le raisonnement derrière le plafond salarial, la libre agence et le partage des revenus.

Nous nous rendons compte qu’il y a évidemment plus d’égalité dans la NFL que dans de nombreuses autres ligues, mais il y a toujours un écart important entre les équipes les plus fortes et les plus faibles à chaque saison. Quelles équipes sont faibles et quelles équipes sont fortes peuvent changer d’année en année, mais nous voyons beaucoup de matchs pendant la saison régulière qui sont des décalages complets. Chaque semaine, il y a au moins un match où une très bonne équipe joue contre une très mauvaise équipe. Et, bien que des bouleversements puissent se produire, ces décalages se révèlent comme prévu plus souvent qu’autrement.

Il n’y a AUCUN décalage complet pendant la post-saison.

Les équipes ont très rarement, voire jamais, de chance de se frayer un chemin jusqu’aux éliminatoires. Ils gagnent leur place sur 16 matchs et ils le méritent pleinement. Cela ne veut pas dire que les 12 équipes qui le composent sont les meilleures 12 de toute la ligue, mais il est juste de dire que les très mauvaises équipes ne parviennent pas à la post-saison. Le niveau général de toutes les équipes impliquées à ce stade est généralement très élevé.

Nous ne pourrions pas aller jusqu’à dire que nous ne voyons jamais de matchs d’après-saison où une équipe est clairement meilleure que ses adversaires. Nous le faisons, mais pas très souvent. Et ils ne sont jamais le genre de disparités complètes que nous voyons pendant la saison régulière. Même l’équipe «la plus faible» des éliminatoires doit avoir une réelle chance de gagner.

Rappelez-vous: beaucoup de parieurs supposent que l’équipe la plus forte va toujours gagner pendant la post-saison, mais ce n’est pas ce qui se passe réellement. Les jeux sont encore plus imprévisibles que d’habitude, c’est pourquoi nous devons toujours au moins considérer les outsiders. Défaut automatique sur le favori n’est PAS une stratégie gagnante.

Effets de la motivation

La motivation est un facteur clé à considérer pendant la saison régulière de la NFL. Toutes les équipes n’ont pas le même niveau de motivation que leurs adversaires, ce qui peut certainement avoir un impact sur les résultats. Il n’est pas toujours facile d’évaluer avec précision la motivation des équipes, mais c’est quand même quelque chose qui mérite d’être consacré. Nous pouvons régulièrement trouver une bonne valeur sur les marchés des paris simplement en repérant les jeux où une équipe est probablement moins motivée que leurs adversaires.

Cependant, la motivation n’est pas vraiment un facteur dans les matchs d’après-saison.

Les niveaux de motivation seront généralement à leur plus haut niveau à ce stade, pour des raisons évidentes. Faire les séries éliminatoires est exactement ce que les joueurs et les équipes visent depuis le début de la saison, donc ils ne vont pas baisser leur niveau d’intensité une fois qu’ils y seront arrivés.

Dans cette optique, nous vous recommandons de ne pas perdre de temps à évaluer votre motivation. À moins qu’il n’y ait une raison claire et spécifique de penser le contraire, il est raisonnable de supposer que chaque équipe sera aussi motivée que possible.

Effets des blessures

Même les parieurs les moins avertis du football ont tendance à reconnaître la pertinence des blessures lorsqu’ils tentent de prédire l’issue des matchs pendant la saison régulière. Il est assez évident que la performance d’une équipe risque de souffrir si elle manque un de ses joueurs clés à une blessure, ou si elle a un nombre particulièrement élevé de blessures tout au long de la liste.

Les parieurs intelligents savent regarder plus profondément que ceux qui manquent. Ils portent une attention particulière à tous les rapports sur les blessures et essaient d’évaluer l’impact de toute blessure mineure qui n’empêchera pas nécessairement un joueur de jouer. Si une équipe met en place quelques joueurs frappés, cela peut parfois être tout aussi dommageable que s’ils n’étaient pas disponibles pour la sélection.

Au cours de l’après-saison, il est toujours important de regarder quels joueurs manquent en raison d’une blessure. Il devient encore PLUS important d’étudier les blessures plus en profondeur pour ces deux raisons principales.

Premièrement, la plupart des joueurs impliqués auront vu beaucoup de temps de jeu au cours des mois précédents. Il y a donc de fortes chances que beaucoup d’entre eux subissent des blessures mineures et / ou luttent pour une pleine forme physique. Deuxièmement, les joueurs ne voudront pas rater ces gros matchs, ce qui signifie qu’ils essaieront probablement de surmonter des blessures qui pourraient généralement les empêcher de jouer pendant la saison régulière.

Certains joueurs affronteront leurs blessures mineures sans répercussions majeures. Les autres joueurs seront grandement affectés et ne joueront peut-être pas au mieux de leurs capacités. Vous devez essayer de juger quels joueurs sont susceptibles de se porter bien et quels joueurs sont susceptibles de lutter. Ensuite, vous devez réfléchir à la façon dont cela affectera le résultat des jeux concernés.

AVERTISSEMENT:

Soyez prudent lorsque vous étudiez les rapports de blessures pendant l’après-saison. Les équipes ne sont pas toujours aussi honnêtes qu’elles pourraient l’être à propos des blessures de leurs joueurs en ce moment. Une divulgation complète n’est pas toujours dans leur meilleur intérêt, car ils veulent que leurs adversaires ne se demandent pas qui pourrait jouer et qui pourrait manquer. Par conséquent, vous ne pouvez pas nécessairement faire confiance à ce qui est signalé. Tenez-en compte avant de faire vos évaluations.

Il y a évidemment encore plus de différences entre la saison régulière et la saison d’après, mais aucune qui affecterait de manière significative la façon dont vous parieriez. Ceux que nous avons déjà mentionnés sont les seuls que vous devez connaître pour prendre des décisions de paris éclairées.

Se préparer pour l’après-saison

Nous considérons que notre article consacré à la préparation d’une nouvelle saison est l’un des articles les plus précieux de la section NFL de notre guide de paris sur le football. En lisant cet article, vous serez pleinement préparé pour la prochaine saison régulière avant même qu’elle ne commence. Nous offrons une large sélection de conseils utiles sur la façon d’utiliser efficacement votre temps pendant la saison de fermeture.

Il est tout aussi important de se préparer pour l’après-saison. Il n’y a qu’une courte période entre le début de la saison régulière et le premier tour des matchs éliminatoires, mais vous devez utiliser ce temps à bon escient. Avec la bonne préparation, vous pouvez augmenter vos chances de trouver de bonnes opportunités de paris pour les séries éliminatoires et le Super Bowl.

Voici un guide étape par étape de ce que vous devez faire.

Étape 1 – Videz votre esprit

Nous avons déjà expliqué en quoi la post-saison est différente de la saison régulière. Nous voulions préciser que votre approche et votre état d’esprit doivent être un peu différents en conséquence. Cette transition peut être difficile, car vous aurez passé les derniers mois à penser d’une certaine manière. Il est essentiel que vous ignoriez vos anciennes façons de penser afin de faire place à de nouvelles idées.

Maintenant, cela ne signifie pas oublier tout ce que vous avez appris pendant la saison régulière. De toute évidence, vous aurez recueilli de nombreuses informations sur chaque équipe qui a participé aux séries éliminatoires. Vous devez au moins avoir une idée de leur qualité globale, de leur configuration tactique et de leurs principaux points forts et points faibles. Cela sera utile lors de la prise de vos décisions de paris pendant la post-saison.

Le problème est que vous avez également probablement manqué certaines informations clés.

Il est pratiquement impossible de saisir chaque petit détail au cours d’une saison, ce qui signifie qu’il est presque inévitable que certaines des opinions que vous avez formulées ne soient pas exactes. C’est pourquoi il est important de revoir ces opinions et de vous assurer qu’il n’y a rien que vous ayez oublié.

Les prochaines étapes de votre préparation vous aideront à y parvenir. Videz votre esprit et soyez prêt à saisir de nouvelles informations et à examiner objectivement vos préjugés et idées préconçues.

Étape 2 – Analysez les statistiques

Une chose que vous savez d’emblée, c’est que chaque équipe de l’après-saison a bien joué au cours des seize derniers matchs. Si ce n’était pas vrai, ils n’auraient pas fait les séries éliminatoires. Maintenant, vous devez commencer à réfléchir à la façon dont ces équipes se comparent et analyser les statistiques de la saison régulière est un bon point de départ.

Lorsque vous évaluez l’issue probable d’un match éliminatoire ou du Super Bowl, vous regardez invariablement deux équipes solides. Souvent, il peut être très difficile de déterminer avec précision si une équipe est réellement «meilleure» que l’autre. C’est pourquoi les rencontres deviennent encore plus importantes que d’habitude. Il est essentiel d’examiner de près les confrontations individuelles de joueurs individuels et les confrontations de chaque équipe dans son ensemble. En faisant cela, vous serez en mesure de déterminer les forces et les faiblesses de chaque équipe, ce qui vous aidera à prédire comment un jeu se déroulera probablement.

Si vous effectuez une analyse statistique détaillée avant le début de l’après-saison, vous serez bien préparé lorsque viendra le temps d’étudier ces confrontations. Vous en saurez plus sur la performance des joueurs individuels tout au long de la saison et sur la force et l’efficacité des différentes unités pour chaque équipe. Vous aurez une idée beaucoup plus claire de l’endroit où chaque équipe excelle et où elle lutte.

CONSEIL SUPÉRIEUR:

Lors de l’analyse des statistiques, souvenez-vous de l’importance d’avoir un esprit clair. Les statistiques sont basées sur des données solides, elles donnent donc une image objective de la performance de chaque joueur et de chaque équipe. Cependant, la façon dont nous interprétons les statistiques est finalement subjective. Veillez à ne pas déformer votre interprétation en fonction de vos opinions existantes.

Par exemple, disons qu’il y a une équipe en séries éliminatoires que nous n’avons réussi à regarder que quelques fois au cours de la saison régulière. Dans les matchs que nous avons regardés, ils ont joué un jeu de course très efficace. La plupart de leurs tentatives, et la plupart de leurs points, provenaient de jeux précipités. Naturellement, nous avons formé l’opinion que cette équipe est bonne à courir le ballon et que les jeux précipités sont une partie importante de leur stratégie.

En analysant les statistiques pour toute la saison, nous avons vu que cette équipe n’était pas très bien classée pour les verges au sol. Si nous étions partisan de notre ancienne opinion, nous pourrions tout simplement ignorer cette statistique. Avec un esprit ouvert, cependant, nous réaliserions que les matchs que nous avons regardés ne donnaient peut-être pas une véritable indication de la capacité de cette équipe à courir le ballon. Nous allons donc approfondir les détails et examiner des statistiques telles que les tentatives de précipitation et les verges de précipitation par tentative. Cela nous donnerait une meilleure indication de l’efficacité de l’équipe à diriger le ballon.

Étape 3 – Tenez compte de la solidité du calendrier

Une fois votre analyse statistique terminée, vous devriez avoir des opinions raisonnablement précises sur la position de chaque équipe dans l’après-saison. Avant de vous engager dans ces opinions, considérez la force du calendrier de chaque équipe pendant la saison régulière. À quel point leur chemin vers les séries éliminatoires était-il difficile?

C’est quelque chose auquel très peu de parieurs pensent, mais cela peut en dire beaucoup. Si une équipe a un calendrier particulièrement souple, il est possible que vous l’ayez surévalué. Ils peuvent sembler très forts en fonction de l’analyse que vous avez effectuée jusqu’à présent, mais s’ils ont affronté beaucoup d’adversaires faibles, cela pourrait être une illusion. Soyez prêt à réviser votre point de vue si nécessaire.

D’un autre côté, vous sous-estimez peut-être la vraie qualité de toute équipe dont le calendrier est particulièrement difficile. S’ils ont affronté de nombreux adversaires coriaces, ils pourraient être encore meilleurs que ce que suggère votre analyse précédente.

D’autres facteurs doivent également être pris en considération. Si une équipe était dotée d’un calendrier modéré, elle pourrait ne pas être entièrement préparée à affronter la dure opposition qui l’attend. Une équipe maudite avec un calendrier difficile a cependant eu le temps de tester ses compétences et de faire ses preuves.

N’insistez pas trop sur l’impact que le calendrier d’une équipe peut avoir, mais ne l’ignorez pas non plus. Soyez toujours ouvert d’esprit et prêt à ajuster vos opinions lorsque les bonnes circonstances se présentent.

Étape 4 – Évaluez la profondeur de l’équipe

La profondeur de l’équipe devient particulièrement importante pendant l’après-saison. Il n’y a pas beaucoup de matchs à jouer, mais ils sont susceptibles d’être joués à une intensité plus élevée que la plupart des matchs de la saison régulière. Les acteurs clés commencent généralement à ressentir les effets des heures sur les heures qu’ils ont déjà passées sur le terrain. Ils seront plus sensibles aux blessures que d’habitude, avec peu de temps pour récupérer. Cela signifie que leurs remplaçants sont plus susceptibles d’être appelés.

C’est pourquoi nous vous recommandons de passer un peu de temps à évaluer la profondeur de chaque équipe. C’est relativement simple. Vous devez examiner la qualité globale des sauvegardes et réfléchir à leur efficacité probable. Répondre aux questions suivantes sera également utile.

  • Quelle expérience de jeu ont-ils eu jusqu’à présent dans sa carrière?
  • Combien de temps de jeu ont-ils obtenu pendant la saison régulière?
  • Comment ont-ils performé lorsqu’ils ont été appelés?
  • Dans quelle mesure sont-ils polyvalents?

Gardez à l’esprit que les équipes ne doivent pas du tout se fier à leur profondeur. Quoi qu’il en soit, il est utile de savoir dans quelle mesure chaque équipe est bien placée pour y faire face. Les équipes avec une forte profondeur ont un avantage distinct sur les équipes avec des sauvegardes faibles.

Étape 5 – Étudiez les tendances

Les trois dernières étapes se sont concentrées sur l’examen des informations disponibles pour chaque équipe. Ce que vous apprendrez en suivant ces étapes sera très précieux pour prendre vos décisions de paris. C’est pourquoi il est essentiel que vous développiez des opinions claires et précises sur les capacités de chaque équipe.

Non seulement ces opinions vous aideront à handicaper efficacement les prochains jeux, mais elles vous aideront également à former la base nécessaire pour toutes vos prévisions. Il est important que vous profitiez de toute autre information qui pourrait également être utile, et c’est exactement pourquoi nous vous suggérons d’étudier les tendances d’après-saison.

En règle générale, nous ne faisons pas trop confiance aux tendances et aux modèles lorsque nous parions sur le football. Ils peuvent certes servir un objectif, mais ils peuvent aussi être trompeurs. Ne les laissez pas avoir trop d’influence sur vos décisions de paris.

Cependant, pendant la post-saison, nous essayons d’utiliser tous les outils à notre disposition. Comme nous l’avons déjà mentionné, il est très difficile de trouver de la valeur dans les cotes et les lignes pour le moment. Ainsi, même si les tendances et les modèles sont d’une utilité limitée, le fait qu’ils peuvent nous aider du tout les rend dignes d’être pris en considération.

Nous vous déconseillons de passer beaucoup de temps sur cette partie de votre préparation, mais il n’y a certainement aucun mal à parcourir les données passées et à essayer d’identifier les tendances et les modèles qui pourraient être utiles. Assurez-vous simplement que vous ne prenez aucune décision de pari uniquement en fonction de ce que vous trouvez. Bien que les tendances puissent être de bons indicateurs de ce qui est susceptible de se produire, vous ne devez jamais supposer qu’elles vont définitivement se poursuivre. Notre règle de base est de toujours les considérer, mais ne comptez jamais sur eux.

Étape 6 – Faites des prédictions précoces

À ce stade, vous serez prêt à faire des prédictions précoces. Ce n’est pas encore le moment de déposer de l’argent, mais vous voulez commencer à réfléchir à ce qui risque de se produire. Bien que vous deviez être prêt à changer votre point de vue une fois la post-saison commencée, ces premières prédictions vous donneront de quoi travailler.

Encore une fois, ce n’est pas quelque chose sur lequel passer beaucoup de temps. Réfléchissez simplement à la distance que chaque équipe pourrait parcourir, aux équipes qui semblent les plus en forme et à la façon dont le premier tour de jeu pourrait se dérouler. Essayez de vous fier à votre instinct à ce stade et craignez de creuser plus tard dans les détails.

Étape 7 – Attribuer un bankroll d’après-saison

La fin de la saison régulière est un moment idéal pour revoir rapidement nos résultats de paris et voir où nous en sommes financièrement. En supposant que nous avons été rentables, nous décidons quelle part de ce bénéfice nous voulons retirer de notre bankroll. Le reste est conservé pour notre future activité de paris.

Nous décidons également de la part de notre bankroll restante que nous sommes prêts à risquer pour l’après-saison. Cette décision est basée principalement sur nos niveaux de confiance à ce stade. Si nous pensons avoir de réelles chances de trouver de bonnes opportunités de paris, nous serons heureux de risquer un pourcentage raisonnable de nos fonds. Lorsque nous manquons de confiance, nous chercherons à risquer un pourcentage beaucoup plus faible. Quoi qu’il en soit, nous ne nous autorisons JAMAIS à risquer plus de 50% de notre bankroll globale après la saison.

Cette dernière étape n’est pas indispensable. Tant que vous continuez à pratiquer une bonne gestion des fonds, vous n’avez PAS BESOIN d’allouer un montant spécifique pour la post-saison. Nous pensons que c’est une bonne idée, donc nous vous suggérons de suivre le même processus que nous. Et nous vous recommandons vivement de ne pas mettre votre bankroll en danger. N’oubliez pas que gagner de l’argent pendant la post-saison est encore plus difficile que d’habitude.

Erreurs courantes de paris après la saison

En suivant toutes les étapes que nous venons de décrire dans la section précédente, vous devez être prêt à attaquer les marchés des paris, rechercher la valeur et faire vos sélections. Plus loin dans cet article, vous trouverez des conseils utiles qui vous aideront dans tout cela. Avant d’en arriver là, cependant, nous allons mettre en évidence certaines des erreurs que les parieurs font pendant la post-saison.

Maintenant, les parieurs font tout le temps des erreurs: même celles qui ont de l’expérience et qui réussissent. Personne ne peut faire les choses correctement tout le temps, peu importe leur qualité. L’important est d’essayer d’éviter d’en faire trop souvent. Ceci est particulièrement important pendant l’après-saison. Les bonnes opportunités de paris sont limitées, il est donc essentiel que vous profitiez au maximum de celles qui sont disponibles. Quelques erreurs en ce moment peuvent faire exploser toutes vos chances de réaliser un profit.

Nous ne pouvons pas faire grand-chose pour vous assurer que vous ne commettez aucune erreur, mais nous pouvons certainement vous informer des erreurs de paris les plus courantes après la saison. Ce faisant, notre objectif est de vous aider à les éviter.

Commençons par une liste de ces erreurs.

  • Permettre l’émotion au jugement de nuage.
  • Surévaluer les graines supérieures.
  • Parier trop tôt.
  • Croire au battage médiatique.
  • Parier les mauvais accessoires.

Examinons maintenant chacun de ces éléments en détail, afin que vous puissiez éviter de les créer vous-même.

Permettre l’émotion au jugement du cloud

La grande majorité des personnes qui parient sur le football sont également des fans de ce sport. Ils ont invariablement une équipe préférée, ou peut-être même plus d’une équipe, et ils ont généralement des équipes qu’ils n’apprécient pas vraiment. C’est une partie intrinsèque d’être fan. Nous DEVONS être partiaux. Si nous n’avions aucune émotion investie pour savoir qui gagne et qui perd, le sport ne serait pas aussi attrayant.

Cependant, en tant que parieurs, nous investissons également de l’argent sur le résultat des matchs. Si vous voulez voir un retour sur investissement, nous devons prendre des décisions de paris basées sur une logique et un raisonnement solide. Cela signifie mettre de côté l’émotion et veiller à ce qu’elle ne trouble pas notre jugement.

Malheureusement, beaucoup de parieurs permettent à l’émotion de brouiller leur jugement. Trop souvent, ils prennent leurs décisions de paris en fonction de ce qu’ils veulent, plutôt que d’appliquer une quelconque approche analytique. C’est en fait l’une des erreurs de paris sur le football les plus courantes tout au long de la saison, mais elle devient particulièrement répandue pendant l’après-saison. Étant donné que les jeux comptent plus, ils ont tendance à être plus émotionnels.

Si vous êtes un vrai fan de football, il sera impossible de supprimer complètement vos émotions. Quoi qu’il en soit, vous devez essayer de ne pas laisser cela affecter vos paris. C’est plus facile à dire qu’à faire, bien sûr, mais c’est vraiment important. Si vous trouvez cela trop difficile, la meilleure approche peut être d’éviter simplement de parier sur des jeux où vous avez une implication émotionnelle.

Surévaluer les graines de tête

Les têtes de série de chaque conférence sont régulièrement surévaluées avant les éliminatoires. Beaucoup de gens supposent qu’elles doivent être les meilleures équipes car elles ont les meilleurs records. Ils supposent également qu’ils bénéficieront d’une semaine de congé supplémentaire. Les meilleures têtes de série ne jouent pas au premier tour des matchs éliminatoires, ce que la plupart des gens considèrent comme un avantage.

Cette surévaluation des têtes de série conduit les gens à parier automatiquement sur eux pour gagner leurs premiers matchs éliminatoires. Il s’agit d’une grosse erreur qui peut s’avérer très coûteuse. Pour illustrer pourquoi, examinons comment les meilleures équipes de tête de chaque conférence se sont comportées dans chaque post-saison depuis le début du siècle.

Saison Meilleure équipe AFC classée Meilleure équipe NFC classée
2015 Denver Broncos – A remporté le Super Bowl Panthers de la Caroline – Super Bowl perdu
2014 Patriots de la Nouvelle-Angleterre – A remporté le Super Bowl Seattle Seahawks – Lost Super Bowl
2013 Denver Broncos – Super Bowl perdu Seattle Seahawks – A remporté le Super Bowl
2012 Denver Broncos – Matchs éliminatoires divisionnaires perdus Atlanta Falcons – Lost Championship Game
2011 Patriots de la Nouvelle-Angleterre – Super Bowl perdu Packers de Green Bay – séries éliminatoires perdues
2010 Patriots de la Nouvelle-Angleterre – Matchs éliminatoires divisionnaires perdus Atlanta Falcons – Matchs éliminatoires des divisions perdues
2009 Indianapolis Colts – Lost Super Bowl New Orleans Saints – A remporté le Super Bowl
2008 Titans du Tennessee – éliminatoires des divisions perdues Giants de New York – Matchs éliminatoires divisionnaires perdus
2007 Patriots de la Nouvelle-Angleterre – Super Bowl perdu Cowboys de Dallas – séries éliminatoires perdues
2006 Chargeurs de San Diego – Matchs éliminatoires des divisions perdues Chicago Bears – Lost Super Bowl
2005 Indianapolis Colts – Lost Divisional Playoff Seattle Seahawks – Lost Super Bowl
2004 Pittsburgh Steelers – Match de championnat perdu Eagles de Philadelphie – Super Bowl perdu
2003 Patriots de la Nouvelle-Angleterre – A remporté le Super Bowl Eagles de Philadelphie – Match de championnat perdu
2002 Oakland Raiders – Lost Super Bowl Eagles de Philadelphie – Match de championnat perdu
2001 Pittsburgh Steelers – Match de championnat perdu St Louis Rams – Lost Super Bowl
2000 Titans du Tennessee – éliminatoires des divisions perdues Giants de New York – Super Bowl perdu

Il s’agit d’un échantillon raisonnable de la taille des résultats, et cela prouve à quel point il est dangereux de supposer que les meilleures graines vont bien fonctionner. Voici un bref résumé des informations contenues dans le tableau ci-dessus.

  • A remporté le Super Bowl: 5
  • Super Bowl perdu: 12
  • Match de championnat perdu: 5
  • Matchs éliminatoires divisionnaires perdus: 10

La chose la plus évidente à noter ici est qu’ils ont perdu leur premier match dix fois. C’est à peu près l’équivalent d’un tiers du temps. Donc, très clairement, parier aveuglément sur eux pour gagner leur premier match n’est pas la bonne chose à faire.

Maintenant, les meilleures têtes de série sont presque toujours de très bonnes équipes. Nous ne devons pas perdre de vue ce fait. Ce ne sont pas TOUJOURS les meilleures équipes des éliminatoires. Et, même quand ils le sont, ils ne sont pas nécessairement significativement meilleurs que les autres. L’écart de qualité entre les têtes de série et les autres équipes est souvent très faible. Vous ne pouvez donc pas faire d’hypothèses sur la probabilité de gagner. Vous devez handicaper leurs jeux comme les autres et prendre en compte tous les facteurs pertinents.

Notre recommandation serait de NE PAS inclure le repos d’une semaine supplémentaire comme l’un de ces facteurs. Ou, du moins, ne présumez pas que ce soit un avantage pour les meilleures graines. Nous ne pensons pas que cela fasse une grande différence de toute façon, et nous ne pensons certainement pas que ce soit un avantage garanti. Il est tout aussi probable de blesser les équipes, surtout si elles se renforcent vers la fin de la saison régulière.

Parier trop tôt

Il peut en effet être très avantageux de parier tôt au cours de la saison régulière, en particulier lorsque vous pariez sur des favoris. En effet, les bookmakers prennent généralement de plus en plus d’argent sur le favori à mesure que la semaine avance, et les probabilités et les lignes reflètent cela. L’écart augmentera et les cotes sur le favori deviendront plus courtes.

Pendant l’après-saison, cependant, parier trop tôt est généralement une énorme erreur. Que vous aimiez le favori ou l’opprimé, il est généralement préférable d’attendre jusqu’à la fin de la partie. Les cotes et les lignes vont être serrées à tout moment, il est donc peu probable que vous trouviez beaucoup plus de valeur en pariant tôt. Mais en attendant, vous vous donnez plus de temps pour considérer tous les facteurs pertinents. De cette façon, vous pouvez éviter le risque de placer un pari avant la publication d’une nouvelle qui change votre perspective.

Croire au battage médiatique

La couverture médiatique de la NFL est toujours étendue. Il monte d’un cran une fois la post-saison commencée, en raison de l’augmentation de l’intérêt public. La couverture continue de se développer tout au long des éliminatoires, jusqu’à ce qu’elle atteigne un sommet au Super Bowl. Et à mesure que la couverture se développe, le battage médiatique augmente également. Généralement, il y a au moins une équipe sur laquelle les médias se concentrent VRAIMENT. Avant même que le premier match des séries éliminatoires ne soit joué, certains «experts» des médias voudraient vous convaincre que le vainqueur du Super Bowl est déjà gravé dans le marbre.

C’est déjà assez grave quand il n’y a qu’une seule équipe qui est étiquetée comme gagnante sûre. What’s worse is when there are conflicting opinions in the media and more than one team is deemed a possible winner. What are you supposed to believe then?

The answer is simple. Don’t believe any of it.

Getting sucked in by media hype is a big mistake. A lot of the so-called experts offering their opinions just want to be heard. They want to make sure everyone knows what they’re predicting, so they can boast about their superior knowledge if they turn out to be right. If their predictions turn out to be wrong, they go out a quietly until next season, when the whole process repeats itself.

Watching and reading the media coverage of the post season can be both interesting and entertaining. Never pay too much attention to it when making your betting decisions. If you’ve done all the necessary research, then you can have faith in yourself to make the right calls. Don’t be swayed by what others would have you believe. Football is all about opinions, but from a betting perspective it’s your own opinions that are the most important.

Betting the wrong props

People who bet for fun generally gravitate towards football props. Did you know that the main reason why bookmakers and betting sites offer them is actually to attract recreational customers and keep them betting? Since these types of bettors bet more during the post season, we shouldn’t be surprised to find even more props than normal.

Most of these props are outright sucker bets.

There’s nothing wrong with betting props per se. With the right strategies, they can be profitable. That’s why we must be selective and only bet props when we can properly identify value. It’s almost impossible to find value with most of the props on offer during the post season. Many of them aren’t even related to football, especially the ones available for the Super Bowl. Here are some examples from Super Bowl 50:

  • Will Peyton Manning be seen crying at any point during the broadcast?
  • How many times will “dab” or “dabbing” be said during the broadcast?
  • Will there be an earthquake during the game?
  • What color liquid will be poured on the winning coach?
  • Will the team that wins the coin toss win the game?
  • How many TV viewers will the game have?

We know what you’re probably thinking right now! These couldn’t possibly be real? Pourraient-ils? We’re here to reassure you that they are real and that plenty of people can be found betting on them.

Betting these kind of props isn’t really a mistake if you’re betting just for fun. It is if you’re even remotely serious about trying to make money from your betting though. They are gambling in the purest form, and there’s no real judgement involved. It just comes down to guesswork and luck. You might just have better luck putting your money down at a roulette table.

Before we move on, we should point out that some props ARE worth betting during the post season. Don’t avoid prop betting completely, but only choose props that require proper reasoning to make selections.

Tips for Betting the Playoff Games

We’ve already offered a wide range of useful information and advice about betting during the post season. Hopefully you’re still paying attention, as we’re not finished yet. Below is a list of our top five tips for betting on a playoff game, followed by a detailed explanation of each one.

  • Study the trajectory of teams.
  • Beware of one-dimensional teams.
  • Consider the moneyline.
  • Factor in experience.
  • Don’t feel obliged to bet.

Study the trajectory of teams

The 12 teams that make the post season don’t all come into it in the same kind of form. Some teams will have been playing at the same level throughout the entire regular season, consistently picking up the wins they needed. Others will have started off slowly, steadily improving as the season progresses. There may also be one or two teams that started out poorly, only to show a dramatic improvement at some point and go on a long winning streak. Sometimes, there’ll be a couple of teams that started really well but faded as the season went on.

Studying the trajectory of each team is vital when betting on the playoff games. You need to know if there are any teams that may have peaked earlier in the season, and be in the midst of a drop off just when the big games are about to be played. You’ll also need to know which teams have hit their peak at just the right time, and which teams haven’t hit their peak yet but might be about to. This is very useful information that must be considered when making your predictions.

Beware of one-dimensional teams

One-dimensional teams can be very effective during the regular season. It doesn’t necessarily matter that they only have one real strength. If they can consistently excel in that one area, then they can still earn plenty of wins.

In fact, it’s not at all uncommon to see one-dimensional teams win enough games to make the playoffs. Some one-dimensional teams actually win enough games to make the playoffs, and some have even won enough games to lift the Vince Lombardi Trophy in victory!

However, we don’t generally like to back one-dimensional teams in the playoffs. We’re not suggesting that they should be written off, but you do need to be very wary of their potential limitations. In our experience, their weaknesses get exposed more often than not. They’re up against good opponents that will know how to dilute or even completely reverse their main strength.

By contrast, multi-dimensional teams are well equipped to succeed in the playoffs. They don’t need to excel in any one area if they can do everything pretty well. If their passing game and their running game are equally as effective, then they can adjust as necessary depending on what their opponents are best at stopping. If their offense and defense are equally as effective, then they should be able to handle both open and tight games. Basically, they’re flexible enough to perform whatever the circumstances. These teams have a clear advantage over teams that rely solely on one key strength.

Consider the moneyline

Most bettors focus on the point spreads when backing teams in the playoffs. There’s nothing especially wrong with this approach, as the spreads frequently represent the best option. Remember what we stated earlier about value being hard to find though. By limiting yourself to just the spreads, you may miss value that can be found in other markets. For example, moneyline markets are typically filled with opportunities for finding value.

That’s why we ask you to at least consider them. It’s an especially good option if you like the underdog when the spread is small. Although taking them on the moneyline is a slightly risker approach, as you won’t get any points, it’s usually the right thing to do. If the underdog does well enough to cover a small spread, there’s an excellent chance that they’ll actually win outright. So it’s worth taking the small amount of extra risk in exchange for the better odds on offer.

The moneyline is also a good option if you like a favorite to win, but aren’t fully convinced that they’ll cover the spread. This kind of scenario can arise often during the post season, due to the increased betting volume we mentioned earlier. Since the favorites are getting so much support coming in, the spread gets pushed out a little higher than it necessarily should be. Taking the favorite on the moneyline will mean a lower potential payout, but it’s a much safer option if you think the spread is too high.

Factor in experience

There are a few additional factors that you need to take into account when betting on playoff games. We’ve mentioned some of these already, and this is a particularly important one. Teams that have any significant post season experience have a notable advantage over teams that don’t. The post season is a very different proposition than the regular season, and knowing what to expect and how to handle it can make a real difference.

Please note that you need to look beyond how many times each team has made the post season in recent years. It’s more useful to look at the individual players. A team might be in the playoffs for the first time in a decade, but they could still have several players with post season experience in their roster. It’s not just player experience that matters either, as a coach’s experience can have a significant impact on a game’s end result too.

The importance of the head coach shouldn’t be underestimated during the playoffs, as they will have a bigger impact than usual. Their ability to set their team up the right way and get the most out of their players is absolutely crucial at this time. Coaches with experience in the post season are usually better off.

Don’t feel obliged to bet

Betting opportunities are limited during the playoffs due to the small number of games being played. As a result, most bettors make sure they bet on each and every game. They want to make the most out of all the opportunities that come their way. We understand where they’re coming from, but we still can’t agree with their approach.

If you can’t find a good reason to bet on a playoff game, there’s no point in putting money down for the sake of it. There’s no rule that says you HAVE to bet on each game. You might feel frustrated to be missing out on an opportunity, but that’s better than wasting money on wagers that you’re not sure about.

Tips for Betting the Super Bowl

We have finally reached the last section of this detailed article. Fittingly, it’s about the final game of the post season: better known to football fans as the Super Bowl. It’s the climax of several months of football, and one of the biggest sporting events of the year worldwide.

Much of the advice that we’ve provided so far applies to betting on the Super Bowl as well as the playoff games. The following tips focus exclusively on what to do/ not to do when betting on the Super Bowl.

  • Don’t blow your bankroll
  • Focus on your own judgement
  • Don’t assume the favorite will win
  • Spread your risk
  • Be sure to value defense

Don’t blow your bankroll

After the Super Bowl, it will be several months until competitive NFL football is back. This is probably why a lot of bettors go absolutely crazy for this game, placing dozens of wagers and risking substantially more money than they usually would. Don’t make the same mistake. Just because this is the last time you’re going to be betting on football for a while doesn’t mean you can blow your whole bankroll on one game.

There’s nothing wrong with placing a few different wagers of course. Actually we RECOMMEND doing that in our tips below! We just don’t want to see you going too crazy with this. We especially don’t want to see you betting more money per bet than usual. Having strict bankroll management becomes even more crucial during the Super Bowl, which is why we feel the need to bring this to your attention.

Focus on your own judgement

In the build up to the Super Bowl it will be impossible to get away from the opinions of others. They’ll be all over the media for one thing. Plus, your colleagues, your friends and your family will probably have their opinions too, and no doubt you’ll hear all about them.

At this time of year, everyone wants to talk football. And most people are happy to let you know where their money is going. You must try to ignore to them as best you can. You don’t want their opinions to influence your betting decisions.

The Super Bowl is one game. You have two weeks to prepare for it. That’s plenty of time to assess everything you need to assess, and make informed judgements about what’s likely to happen. You need to focus on making these judgements, without worrying too much about what other people are saying or betting on. Once you start listening to the opinions of others, you’re just going to end up second-guessing your own views and overthinking things. This makes it hard to place bets with certainty.

Don’t assume the favorite will win

Historically, the favorite has won the Super Bowl more often than not. This isn’t very surprising, as the favorite is the favorite for good reason. However, you can’t assume that the favorite is going to win every year. That’s what uninformed bettors do. Or the vast majority do at least. The rest will probably bet on whichever team they’d prefer to win.

Not convinced that blindly betting the favorite isn’t the best approach? Take a look at the table we provided below.

super Bowl Favorite Underdog Winner Covered
L Carolina Panthers Denver Broncos Underdog Underdog
XLIX Seattle Seahawks Patriots de la Nouvelle-Angleterre Underdog Underdog
XLVIII Denver Broncos Seattle Seahawks Underdog Underdog
XLVII San Francisco 49ers Corbeaux de Baltimore Underdog Underdog
XLVI Patriots de la Nouvelle-Angleterre Giants de New York Underdog Underdog
XLV Packers de Green Bay Pittsburgh Steelers Favorite Favorite
XLVIV Indianapolis Colts La Nouvelle-Orléans Saints Underdog Underdog
XLIII Pittsburgh Steelers Arizona Cardinals Favorite Underdog
XLII Patriots de la Nouvelle-Angleterre Giants de New York Underdog Underdog
XLI Indianapolis Colts Chicago Bears Favorite Favorite
XL Pittsburgh Steelers Seattle Seahawks Favorite Favorite
XXXIX Patriots de la Nouvelle-Angleterre Eagles de Philadelphie Favorite Underdog
XXXVII Oakland Raiders Tampa Bay Buccaneers Underdog Underdog
XXXVI St. Louis Rams Patriots de la Nouvelle-Angleterre Underdog Underdog
XXXV Corbeaux de Baltimore Giants de New York Favorite Favorite

Can you spot the obvious here? To make it a little easier, here’s a quick summary of these results.

  • The favorite won 7 times
  • The underdog won 9 times

So the underdog has actually won the Super Bowl more times than the favorite in recent years. Not just covered, but actually won the game. They’ve covered without winning an additional three times. Meaning the favorite has covered in the Super Bowl just four times in the last 16 years. That’s 25% of the time. Despite this, there are many people who automatically assume that the favorite isn’t only going to win outright each year, but that they will also cover the spread. Please make sure that you’re not one of them the next time the Super Bowl comes around.

Now, this doesn’t mean that you should automatically back the underdog. Although there’s a short recent trend of underdogs winning, you can’t make ANY assumptions about the Super Bowl. This game must be treated like any other in some respects. There are some differences, yes, but the same basic strategy applies. Assess all the information that’s available to you, judge both teams on their own merits, look for where the value lies and then put your money down accordingly.

Be sure to value defense

“Offense sells tickets, but defense wins championships.” This quote is widely credited to Bear Bryant, a college football coach who spent 25 years in charge of the University of Alabama. There’s some doubt whether he actually said it or not, but either way it’s been repeated many times over the years. It’s a genuine football cliché. You may have heard the paraphrased version of this quote too: “Offense win games, but defense wins championships.”

Both versions of the quote contain some truth. For a long time, it was completely accepted that teams needed a very strong defense if they were going to make it all the way to the Super Bowl and win. In recent years, however, a lot of people have argued that this is no longer the case. There are usually various different reasons put forward, such as the importance of the quarterback in the modern game, or the rule changes that have made defending the pass more difficult.

It doesn’t really matter whether you believe that defense is more important than offense or vice versa. What’s important is that you realize that BOTH need to be considered when betting on the Super Bowl. This applies to every single football game in fact, but we feel like we have to mention it here. When it comes to the Super Bowl, the quality of each team’s defense is often overlooked.

Offense might be the more glamorous part of football. It might be what sells tickets. Some could even argue that it’s the most important area to be strong in, but none of this is relevant from a betting perspective. You still need to assess the defense of each team, and appreciate that a good defense is a valuable asset for a team.

Spread your risk

Our final tip is that you should always make more than one wager during the Super Bowl. This goes against our usual advice that you should be very selective and only bet when you’ve clearly identified. But this is the biggest game of the year, and it’s OK to make an exception. You don’t want your money tied up in one single outcome. That can make watching the game very anti-climactic if it becomes obvious early on that your wager is going to lose.

Don’t stress about this final tip though. We’re not saying that you should bet on all the crazy Super Bowl props that will be on offer, or that you should bet on a load of different markets for the sake of it. We’re just saying that it’s a good idea to spread your risk across more than one wager.

That brings this article to its conclusion. We hope you’ve found it useful. There’s just one more thing for us to mention. We’ve focused on the playoffs and the Super Bowl here, but there’s one other game that’s played during the post season. The Pro Bowl. This game is nowhere near as popular with bettors (or fans), but it does present some additional betting opportunities. These require an entirely different approach though, so you might want to read the following article if you’re interested in learning more.