Un guide complet pour les débutants sur les paris sportifs

Au cours des derniers mois, nous avons publié pas mal d’articles sur les paris sportifs. Nous avons publié trois guides pour couvrir les bases du handicap du baseball, du basket-ball et du football, mais ceux-ci ne couvraient presque pas tout ce qu’un débutant aurait besoin de savoir. Nous avons également publié des articles qui couvrent les termes de base, ainsi que d’autres conseils de paris assortis.

Mais nous avons réalisé que, pour certains parieurs, le nombre d’articles sur les bases pourrait poser problème. Il y a beaucoup d’informations à garder à l’esprit sans les avoir toutes au même endroit. En outre, nous aimons également publier des articles proposant des conseils de professionnels, que ce soit sur certains sports ou simplement sur la façon dont les paris sportifs sont gérés. Lorsque nous publions ce type d’articles, nous ne voulons pas risquer d’aliéner nos clients les plus expérimentés en ayant à arrêter et à reprendre certaines des bases qui ont déjà été couvertes ailleurs.

Nous avons donc décidé de couvrir toutes les bases d’un seul coup, avec un guide complet sur les paris sportifs. Cela combinera certaines informations qui ont été couvertes précédemment, telles que des conseils sur la recherche d’un paris sportif décent ou sur la façon de gérer votre argent efficacement, tout en fournissant de nouvelles informations que nous souhaitons couvrir depuis un certain temps. Cela va être un guide assez long, mais nous suggérons que les parieurs débutants s’assurent de le mettre en signet. Ces informations vous seront presque certainement utiles au début.

Bien sûr, avec nos services de conseil pour les personnes handicapées, il n’est pas si difficile de faire des bénéfices grâce aux paris sportifs. Mais vous voudrez toujours connaître les bases suivantes si vous ne voulez pas vous perdre dans une mer de chiffres et de décisions délicates. Cela dit, creusons.

1. Commencez par vous poser quelques questions personnelles

Et essayez de trouver de meilleures réponses que ce type. (GPointStudio / Shutterstock)

Les paris sportifs vous conviennent-ils?

Si vous regardez ce type de guide pour la première fois, vous pourriez toujours être sur la clôture des paris sportifs. Vous pourriez vous sentir attiré par la promesse de gagner, tandis que votre côté plus pratique vous hurle que la menace de perdre est tout simplement trop grande pour la risquer. Et c’est pourquoi vous devrez faire une introspection avant même de vous embêter avec le reste de ce guide.

Maintenant, il y a des circonstances dans lesquelles nous ne vous suggérons absolument pas de vous engager dans la pratique des paris sportifs. Par exemple, si vous n’avez pas beaucoup d’argent et que vous pensez que les paris sportifs agiront comme une sorte de système «devenez riche rapidement», alors vous voudrez peut-être inverser la tendance. Vous pouvez gagner beaucoup d’argent sur les paris sportifs, mais personne ne gagne à chaque fois. Vous vous retrouvez également avec une grande partie de votre argent coincé dans une entreprise si vous pariez via des paris sportifs en ligne, de sorte que même ceux qui se font rick ne le font pas toujours aussi rapidement.

Mais le plus important est de savoir si vous êtes ou non le type de personne susceptible de développer une dépendance au jeu. Bien que nous estimions souvent que les paris sportifs sont différents des autres types de jeux de hasard, ceux qui ont des personnalités particulièrement addictives risquent toujours de dépenser trop et de nuire à leur vie financière. Si vous avez une famille (ou même si vous le souhaitez), ce risque est particulièrement inquiétant. Donc, que vous ayez ou non une bankroll décente, arrêtez-vous et pensez si vous êtes le type de personne capable de parier de manière responsable.

Maintenant, disons que vous avez pas mal d’argent et que vous ne craignez pas trop de devenir toxicomane. Vous pensez peut-être que vous êtes en clair, mais si c’est le cas, vous oubliez que les paris sportifs ne sont pas légaux dans tous les États. Et dans certains endroits où il est légal, il y a certaines règles concernant ce que vous pouvez et ne pouvez pas placer de paris. Maintenant, puisque de nombreux paris sportifs sont en ligne et ne se trouvent pas dans un seul emplacement physique, ces règles peuvent être flexibles pour certains.

Mais vous devez finalement déterminer si les paris sont même à distance légaux pour vous, puis décider si vous êtes ou non à l’aise avec l’idée d’un point de vue éthique. Après tout, même si c’est légal et que vous n’êtes pas à risque de dépendance ou de perte financière excessive, certains de vos amis et de votre famille pourraient ne pas approuver. C’est à vous de décider si vous êtes ou non le type de personne qui peut se sentir à l’aise sans son approbation de vos activités.

Pourquoi voulez-vous parier sur le sport?

Une fois que vous avez pris le temps de décider si les paris sportifs sont quelque chose auquel vous souhaitez consacrer votre temps, vous devez encore réfléchir à Pourquoi vous avez décidé de vous adonner aux loisirs sportifs. Il y a des parieurs sportifs professionnels, des gens qui tirent une grande partie de leurs revenus de ce seul passe-temps. Espérez-vous en faire partie? Ou êtes-vous juste dedans pour l’excitation?

La réponse à cette question déterminera probablement comment vous allez parier en premier lieu. Si vous voulez juste un peu d’argent supplémentaire et que vous ne vous souciez pas de l’expérience, alors vous pouvez simplement vous inscrire à notre service, suivre nos choix et ne pas y penser autrement. Heck, vous pourriez même ne pas regarder les jeux sur lesquels vous avez parié, et attendez simplement de rechercher les scores et de voir si vous avez fait de l’argent. Vous avez la possibilité de déployer très peu d’efforts. Bien sûr, ce n’est pas la manière la plus excitante de s’y prendre par quelque moyen que ce soit.

Si vous êtes dedans parce que vous voulez vous engager dans un nouveau passe-temps amusant et excitant, alors vous allez parier très différemment. Vous aimerez peut-être faire des recherches sur chaque équipe, dans la mesure où vous pariez sur certains jeux sans chercher à voir quels choix nous proposons. Vous pouvez parfois miser davantage sur votre bankroll alors nous vous l’avons suggéré (si vous avez de l’argent pour le faire, bien sûr). Et si vous choisissez de regarder les matchs, vous retiendrez probablement votre souffle à chaque seconde, complètement captivé par chaque mouvement des joueurs alors qu’ils vous rapprochent ou s’éloignent de la victoire.

Il existe des avantages et des inconvénients pour chacun des types de parieurs que nous avons décrits ci-dessus. Ceux qui y sont pour l’excitation perdront parfois plus qu’ils ne peuvent se le permettre, tandis que ceux qui ne s’engagent pas dans le processus gagneront un peu d’argent mais n’en profiteront pas nécessairement. Si vous le pouvez, cela ne fait pas de mal de viser quelque part au milieu. Vous voulez vous engager, mais ne vous permettez pas de mal gérer votre bankroll. Faites vos recherches (comme nous le verrons ci-dessous), et si vous payez pour nos services, utilisez-les par tous les moyens. Ne perdez pas un passe-temps amusant parce que vous étiez trop excité pour vous impliquer ou trop impartial pour vraiment profiter de la joie de gagner.

2. Fondements du processus de paris sportifs

Ces prochaines étapes sont les blocs de construction que vous devez assembler pour devenir un véritable parieur sportif. (4 volts)

Ces prochaines étapes sont les blocs de construction que vous devez assembler pour devenir un véritable parieur sportif. (4 volts)

Lire les lignes sur les paris sportifs

La première des bases que vous devrez apprendre si vous voulez être un parieur sportif est de savoir comment lire les lignes. Les lignes les plus importantes seront déterminées par le sport sur lequel vous pariez. Par exemple, au baseball et au hockey, la plupart des paris sportifs se font par les lignes d’argent. Au basket-ball et au football, la plupart des paris concernent généralement les écarts de points. Il existe également des chiffres connus sous le nom de sur / sous ou O / U, que les parieurs plus occasionnels appellent généralement des totaux.

Il y a deux façons dont vous voyez généralement des lignes d’argent écrites. Celui que vous verrez le plus souvent est le système américain, mais il existe également un système décimal que vous pouvez rencontrer à l’occasion. Nous allons aller de l’avant et couvrir les deux, ainsi que la façon de les convertir afin que vous n’ayez jamais à vous soucier du système que votre paris sportifs a décidé d’utiliser. Nous vous expliquerons également comment déterminer les taux de gains implicites et les lignes de lignes sans jus. Nous avons mis en gras chaque point majeur de cette section, afin que vous puissiez faire défiler les informations que vous connaissez déjà.

Commençons par Lignes américaines, ce qui peut être déroutant pour ceux qui découvrent les paris sportifs. Les lignes écrites de cette façon peuvent sembler contre-intuitives pour de nombreux débutants, en grande partie parce que les nombres positifs indiquent réellement quelle équipe devrait perdre, tandis que les nombres négatifs signifient que l’équipe en question est favorisée par le paris sportifs. Donc, si les Texas Rangers reçoivent une ligne d’argent de +120 dans un jeu où les Marlins de Miami sont inscrits à -130, alors les Marlins sont favorisés tandis que les Rangers sont considérés comme un outsider.

Maintenant que vous comprenez ce que représentent les signes plus et moins, il est temps de parler de la chair du problème: ce que signifient les chiffres. Pour comprendre cela, pensez à tout en termes de 100 $. Si vous pariez sur les Marlins dans l’exemple ci-dessus, vous devrez mettre 130 $ pour gagner 100 $ supplémentaires. Cependant, si vous pariez sur l’opprimé dans l’exemple ci-dessus, vous devrez verser 100 $ pour faire potentiellement 120 $ supplémentaires. Cela ne veut pas dire que vous devez réellement miser autant, mais cela vous donne une idée des ratios. Donc, si vous misez 40 $ sur les Rangers, vous pourriez potentiellement récupérer 48 $.

Quoi qu’il en soit, vous gagneriez moins de gains que vous ne le risqueriez si vous pariez sur les Marlins, car cela ne profite pas aux paris sportifs de proposer plus de retours sur les équipes qu’ils s’attendent à perdre. L’argent supplémentaire que vous devez déposer pour parier sur une équipe favorisée est appelé le «jus», le montant d’argent que le paris sportifs gagne sur chaque paire de paris si un nombre égal de parieurs parie de chaque côté de la ligne.

Maintenant que vous comprenez parfaitement les lignes américaines, examinons brièvement lignes décimales. Continuons à utiliser notre exemple ci-dessus des Rangers et des Marlins, mais modifions leurs cotes respectives à 2,2 et 1,77, le premier représentant toujours l’outsider et le dernier représentant toujours l’équipe favorite. Bien que vous ne voyiez pas ces lignes aussi souvent que les lignes américaines, elles rendent les choses assez faciles à comprendre.

Fondamentalement, ce que vous regardez est une approximation du montant que vous retournerez si vous misez 1 $, ce qui signifie que vous obtiendrez un total de 2,20 $ si vous placez un pari gagnant sur les Rangers. Cela représente à la fois le dollar que vous déposez et les 1,20 $ que vous recevez en gains. Si vous multipliez ces nombres par 100, vous verrez que cela correspond aux chiffres que nous avons donnés pour les lignes américaines. Et si vous soustrayez un de la ligne décimale, vous obtiendrez le nombre que vous recevrez uniquement en gains. Comme vous pouvez le voir, la lecture des lignes décimales peut être plus rapide que la lecture des lignes américaines une fois que vous avez compris les chiffres.

Si jamais vous voulez convertir les lignes de l’américain au décimal ou vice versa, la formule est assez simple. Nous allons commencer par convertir les lignes américaines en lignes décimales, ce qui est utile si vous voulez connaître le ratio sur le dollar plutôt qu’en termes de paris de 100 $. Si vous regardez les lignes d’un outsider, vous prenez le nombre positif donné pour la ligne et le divisez par 100, puis ajoutez 1. Cela signifie que +120 pour les Rangers se traduit par 120/100 + 1 = 2,2 pour la ligne décimale.

Si vous regardez un nombre préféré, l’équation est légèrement similaire mais vous inversez la position de la ligne. Donc, plutôt que de diviser 100 dans la ligne, vous divisez le numéro de ligne négatif en 100. Notre exemple de -130 pour les Marlins se traduit donc par 100/130 + 1 = 1,77 pour la ligne décimale. Il sort en fait à 1.769, mais nous avons arrondi pour notre exemple.

Vous pouvez également convertir des lignes dans l’autre sens. Pour convertir la ligne décimale 2,2 au système de ligne américain, vous devez soustraire 1 puis multiplier le nombre par 100. Donc (2,2 – 1) x 100 = +120 pour la ligne américaine. Notez que vous saurez quand vous effectuez la conversion pour un outsider, car il sera toujours supérieur à 2.

Lorsque les nombres sont inférieurs à 2, vous savez qu’ils sont destinés aux équipes favorisées. Dans ces cas, vous voulez soustraire un de la ligne décimale et diviser le nombre en -100. Cela signifie que (-100) / (1,769 – 1) = -130 pour la ligne américaine sur les Marlins. Notez que ce n’est pas réellement le résultat exact de l’équation, mais il peut être difficile d’obtenir des chiffres précis lors de la conversion des équipes favorisées. Vous devrez généralement vous rapprocher.

Maintenant que vous comprenez les deux types de lignes et comment les lire, regardons taux de gains implicites. Un taux de victoire implicite est un pourcentage qui vous donne une idée de combien le paris sportifs a favorisé une équipe par rapport à l’autre. Avant d’examiner comment les comprendre, nous devons vous avertir que les pourcentages pour les outsiders et les équipes favorisées s’élèveront à plus de 100%. C’est le résultat du jus que nous avons mentionné plus tôt, qui garantit que les paris sportifs feront un profit.

Commençons donc avec les taux de gain implicites pour les lignes américaines. Si vous regardez un outsider, vous ajoutez la ligne à 100, puis divisez le nombre résultant en 100. Ainsi, le taux de gain implicite pour notre exemple de ligne de +120 est 100 / (120 + 100) = 0,4545, soit environ 45,5%. Pour les équipes favorisées, oubliez que la ligne est négative. Traitez-le comme un nombre positif, ajoutez-le à 100 et divisez ce nombre en valeur pour la ligne. Notre exemple de ligne de -130 vous donne alors l’équation 130 / (130 + 100) = 0,5652, soit environ 56,5%.

Il est beaucoup plus facile de déterminer les taux de gain implicites pour les lignes décimales. Tout ce que vous avez à faire, que vous regardiez l’opprimé ou l’équipe privilégiée, est de diviser la ligne en 1. Ainsi, pour nos exemples de lignes de 2,2 et 1,77, vous obtiendrez 1 / 2,2 = ~ 45,5% et 1 / 1,769 = ~ 56,5%, respectivement. Si vous utilisez approximativement 1,77 dans l’équation, vous obtenez toujours environ 56%, vous pouvez donc voir qu’il n’y a pas beaucoup de différence lors du calcul des taux de gains implicites tant que vous avez près du nombre exact.

La dernière chose à regarder dans cette section sera de savoir comment comprendre lignes sans jus, également connu sous le nom de lignes «sans vigueur» en référence à vigourish, le nom propre du jus. Comme nous l’avons dit ci-dessus, le jus est la façon dont les paris sportifs s’assurent qu’ils profiteront des paris sportifs, ce qui signifie que les taux de victoire implicites sont imparfaits tant que le jus est pris en compte. suivez les étapes ci-dessus pour trouver les taux de gain implicites. Donc, en utilisant nos exemples de 45,5% pour l’opprimé et de 56,5% pour l’équipe favorisée, voyons comment obtenir les lignes sans jus.

Naturellement, nous recommencerons avec les lignes américaines. Si vous calculez la ligne sans jus pour l’opprimé, vous commencerez par diviser le taux de gain implicite de l’opprimé par la somme des deux taux de gain. En d’autres termes, .455 / (.455 + .565) = .446, ce qui signifie que le taux de gain implicite sans jus est d’environ 44,6% pour l’opprimé. Pour obtenir la ligne sans jus réelle, vous multipliez ce nombre par 100, soustrayez leur somme de 100 et divisez le tout par le pourcentage sans jus. En d’autres termes, (100 – [100 x .446]) / .446 = 124,2, ce qui signifie que la ligne de crédit approximative pour l’opprimé sans jus est d’environ +124.

Maintenant, regardons l’équipe favorite, car c’est là que le jus joue le plus grand rôle. Encore une fois, vous ajouterez les taux de victoire implicites, cette fois en les divisant en taux de victoire pour l’équipe favorite. Cela vous donne .565 / (.565 + .455) = .5539, ce qui signifie que le taux de victoire sans jus est d’environ 55,4% pour les Marlins dans notre exemple. Ensuite, déterminez la ligne d’argent révisée en soustrayant ce nombre de 1, puis en le divisant par le résultat du pourcentage sans jus multiplié par 100. Cela vous donne (-100 x 0,554) / (1 – 0,555) = -124,2, ce qui signifie que la ligne d’argent pour l’équipe favorite sans jus est d’environ -124.

Si vous souhaitez le faire avec des lignes décimales, vous suivez la même première étape pour chacun pour trouver des pourcentages sans jus. Nous vous avons déjà donné ces chiffres pour nos exemples, à des valeurs de 44,6% pour l’opprimé et de 55,4% pour l’équipe privilégiée. Ensuite, pour trouver la ligne décimale réelle sans jus, vous divisez l’un de ces pourcentages en 1, vous donnant 1 / .446 = 2,24 pour la ligne décimale de l’opprimé et 1 / .554 = 1,805, soit environ 1,81 pour la ligne décimale de l’équipe favorite.

Comme vous pouvez le voir, les lignes décimales sont encore assez différentes, mais les lignes américaines sont presque identiques sans jus. Cela souligne le fait que les paris sportifs ont tendance à assurer leurs revenus grâce à l’argent qu’ils facturent sur le jus pour les paris sur les équipes favorisées. Nous parlerons un peu plus du fonctionnement des paris sportifs après la section suivante.

Différents types de paris que vous pouvez faire

Voici quelques-uns des types de paris les plus courants. Encore une fois, nous les mettrons en gras pour que vous puissiez plus facilement faire défiler les informations que vous connaissez déjà.

Commençons par lignes d’argent, car ils sont les plus courants et nous avons déjà beaucoup parlé de leur lecture. Vous parierez surtout sur les lignes d’argent si vous préférez miser sur le baseball ou le hockey. Au basket-ball et au football, il n’est généralement courant de parier sur les lignes d’argent que si vous pariez sur l’opprimé, car les lignes d’argent pour chacun de ces deux sports ont tendance à être assez élevées et à facturer beaucoup de jus aux équipes favorisées.

Lorsque vous pariez sur les lignes d’argent, tout ce que vous pariez est littéralement de savoir si une équipe particulière va gagner le match ou non. Vous verrez également des lignes d’argent sur d’autres types de paris, comme un moyen de vous dire le paiement de chacun.

Ensuite, considérons paris sur / sous, aussi connu sous le nom Paris O / U ou totaux. Ce ne sont pas les types de paris les plus courants, mais ils se produisent avec une fréquence relative dans tous les grands sports. Le sur / sous est essentiellement le nombre de points (ou de runs au baseball et de buts au hockey) qui devraient se produire entre les deux équipes. Peu importe qui gagne ou perd, ou même combien de points sont marqués par chaque équipe. Tout ce qui compte, c’est le total entre eux.

La raison pour laquelle les totaux jouent est également appelée pari over / under parce que vous pariez de quel côté du nombre donné vous vous attendez à ce que le total réel tombe. Donc, dans un match entre deux équipes dans lequel le total donné est de 224, vous pouvez parier en dessous si vous vous attendez à un match à faible score dans lequel aucune des deux équipes n’efface 100 points. Vous pouvez également parier sur si vous vous attendez à ce que les deux équipes marquent bien plus de 115, ou même si vous vous attendez à ce qu’une seule équipe marque suffisamment pour effacer la différence.

Si, cependant, le jeu ci-dessus donne un score combiné de 224, le jeu entraînera ce que l’on appelle un push. Cela signifie que personne ne gagne et que tout l’argent est remboursé. Parfois, les paris sportifs essaient d’empêcher cela de se produire en définissant des nombres totaux avec des demi-points à la fin. Donc, si vous voyez un total O / U fixé à 224,5, vous pouvez gagner en misant sous si le score combiné est de 224 ou moins, et vous pouvez gagner en misant si le score combiné est de 225 ou plus.

Voyons maintenant écarts de points, aussi connu sous le nom exécuter des lignes ou lignes de rondelle si vous pariez sur le baseball ou le hockey, respectivement. L’écart de points sera toujours le même nombre pour chaque équipe, et encore une fois le nombre positif indiquera quelle équipe est l’opprimé tandis que le nombre négatif indique les favoris. Les lignes d’argent pour chaque équipe, cependant, peuvent différer légèrement. Les écarts de points sont le type de pari le plus courant pour les matchs de basket-ball et de football.

La façon dont les spreads de points fonctionnent est que l’équipe favorisée doit gagner plus de points que ce qui est indiqué par le spread, tandis que l’opprimé doit soit gagner la partie, soit simplement perdre moins de points que ce qui est indiqué par le spread. Puisqu’il y a techniquement plus de résultats qui permettront à l’opprimé de battre l’écart, vous verrez parfois plus de jus chargé sur l’opprimé lorsque vous pariez sur des écarts de points. Par exemple, supposons que vous voyez un paris sportifs qui répertorie les cotes suivantes pour un match entre les Cavaliers de Cleveland et les Golden State Warriors:

Cavaliers de Cleveland +12,5 (-120)
Golden State Warriors -12,5 (-110)

Un paris sportifs avec ces cotes s’attend à ce que Golden State gagne, mais ils favorisent légèrement les Cavs pour battre l’écart et collectent donc plus de jus sur ces paris. Notez également dans l’exemple ci-dessus que l’écart de points est attribué à un demi-point, ce qui signifie que Cleveland doit perdre de 12 ou moins (ou bien gagner le jeu), tandis que les Warriors doivent gagner de 13 ou plus. Comme dans les paris sur / sous, vous ne verrez pas toujours un demi-point, mais ils sont relativement courants pour empêcher un jeu de se terminer par une poussée.

Une poussée en ce qui concerne les écarts de points est lorsque la différence entre les deux scores est exactement le même nombre que le nombre indiqué pour l’écart de points, similaire à sa définition dans le jeu des totaux. Dans de tels cas, le paris sportifs rembourse les paris de tout le monde et personne ne gagne d’argent. Il n’est pas trop difficile de comprendre pourquoi de nombreux paris sportifs préfèrent utiliser des demi-points pour éviter que cela ne se produise.

Parlays sont similaires aux écarts de points de pari, mais dans ce cas, vous pariez sur plus d’un jeu en même temps. Nous en avons déjà parlé assez longuement, mais nous vous fournirons ici un aperçu de base. La première chose que vous devez savoir, c’est qu’ils sont incroyablement risqués, car perdre l’un des jeux que vous ajoutez à votre parlay entraîne une perte sur le tout.

La raison pour laquelle certaines personnes aiment parier sur les parlays est que les chances semblent plus grandes. La ligne d’argent pour un parlay sera généralement déterminée en prenant chacune des lignes décimales pour les équipes sur lesquelles vous avez misé, en les multipliant les unes par les autres et en les convertissant en ligne d’argent appropriée.

Cependant, ils ne fonctionnent pas toujours de cette façon, et chaque paris sportifs peut varier dans la façon dont ils arrivent à leur paiement donné. Beaucoup, par exemple, ignoreront les lignes d’argent pour chaque équipe dans le parlay et fixeront simplement leurs cotes en fonction du nombre d’équipes incluses. Cela signifie qu’un parlay de trois équipes paiera beaucoup moins qu’un parlay de sept équipes, mais ni l’un ni l’autre ne pourrait offrir tout à fait le paiement qu’ils mériteraient si les cotes de chaque équipe étaient multipliées les unes par les autres.

Notez également que de nombreux paris sportifs teasers, parlays dans lesquels les spreads ont été modifiés pour les rendre plus faciles à battre. Cependant, le paiement sur de tels paris est généralement bien inférieur à ce qu’il serait pour un parlay standard, et les chances de gagner chaque pari inclus dans le parlay sont encore assez faibles.

Il y a d’autres paris que nous n’avons pas couverts en détail, tels que futures, paris sur les accessoires, et plus. Les contrats à terme représentent généralement la saison entière d’une équipe, jusqu’à et y compris le match de championnat majeur pour son sport (comme le Super Bowl pour le football ou les World Series pour le baseball). Cependant, ils peuvent simplement conduire à des championnats plus petits, généralement avec un paiement légèrement inférieur.

Les paris de proposition, ou paris prop, sont généralement des paris sur des statistiques spécifiques. Il existe une immense variation dans laquelle les paris sur les accessoires peuvent être proposés dans divers paris sportifs. Ces paris ne sont pas nécessairement trop courants pour les débutants, bien qu’ils puissent certainement être amusants avec modération. Les chances de gagner des paris sur les accessoires dépendront de la nature des paris sur les accessoires eux-mêmes, alors assurez-vous de ne pas en faire trop et de n’utiliser les paris sur les accessoires qu’à votre plus grande discrétion.

Cela couvre la plupart des principaux types de paris et devrait certainement vous aider à comprendre les bases de ce que vous devez savoir. Toute information que vous recherchez qui n’est pas couverte par ce qui précède concernant les différents types de paris tombera probablement bien en dehors de la portée d’un guide pour les débutants sur les paris sportifs comme celui-ci.

Comprendre les paris sportifs

Donc, vous savez maintenant lire les lignes et vous connaissez quelques types de paris que vous pouvez faire. Mais qui sont les personnes qui fixent ces lignes en premier lieu? Plus important encore, comment fonctionnent-ils?

Eh bien, généralement, les paris sportifs ouvriront leurs lignes assez tôt. Et bien que certains paris sportifs puissent fixer des limites de paris pour vous assurer que vous déposez suffisamment d’argent pour bénéficier de leurs marges bénéficiaires, ces limites seront généralement assez faibles lors de la première ouverture des lignes.

Les choses commencent à changer, cependant, de plus en plus de parieurs font leurs jeux. C’est à cause du jus, auquel nous avons déjà fait référence plusieurs fois. Comme nous l’avons mentionné précédemment, les cotes doivent s’assurer qu’un nombre approximativement égal de parieurs parient de chaque côté de la ligne s’ils veulent s’assurer qu’ils tirent un profit solide du jus. Alors que les parieurs font leurs jeux sur les paris sportifs, les bookmakers cherchent à voir de quel côté ils obtiennent le plus de paris et ajustent les lignes pour essayer d’attirer plus de parieurs dans les paris du côté qui a été négligé par comparaison. Une fois que les paris sportifs commenceront à atteindre un équilibre entre les paris de chaque côté des lignes, ils commenceront probablement à augmenter les limites de paris.

Bien sûr, tous les paris sportifs ne suivront pas exactement la même stratégie. Certains paris sportifs peuvent ne pas trop modifier leurs lignes, tandis que d’autres peuvent essayer d’influencer les paris pour se pencher d’un côté plutôt que d’essayer de trouver un équilibre. Tout dépend des objectifs des bookmakers et de la façon dont ils pensent qu’ils sont susceptibles de gagner plus d’argent.

Certains s’engageront également dans une pratique appelée ombrage, qui gonfle essentiellement la valeur de l’équipe qu’ils s’attendent à être plus populaire auprès des parieurs. Il y a beaucoup de joueurs de craie, des parieurs qui ne parieront que sur les équipes favorisées par les paris sportifs. Ces types de parieurs permettent aux paris sportifs d’ombrer facilement leurs lignes, car ils savent que ces joueurs paieront le jus supplémentaire pour la promesse de gains réduits, plutôt que de tenter leur chance avec l’opprimé.

Il devrait être clair maintenant que les paris sportifs l’ont trouvé en termes de comment ils peuvent être les plus rentables. Si vous souhaitez également réaliser un profit, vous devrez étudier les conseils ci-dessous.

3. Assurez-vous de profiter des paris sportifs

Vos bénéfices peuvent commencer modestement, mais deviendront quelque chose de plus grand avec le temps. (Zimmytws / 123RF)

Vos bénéfices peuvent commencer modestement, mais deviendront quelque chose de plus grand au fil du temps. (Zimmytws / 123RF)

Savez-vous même comment être rentable?

Cela ressemble à une manière assez dure de formuler cette question, mais nous la posons pour une raison. Nous vous avons déjà parlé des joueurs de craie dans la section ci-dessus, et vous remarquerez peut-être que la façon dont nous les avons décrits les faisait ressembler à du fourrage pour les paris sportifs. Maintenant, pensez-vous qu’ils auraient sonné de cette façon s’ils étaient constamment en train de rouler dans la pâte?

Non. Ce sont des gens qui pensent avoir trouvé un moyen sûr et facile d’augmenter leur marge bénéficiaire en faisant les paris les plus évidents à chaque match. Mais les sports ne fonctionnent pas comme ça. Il n’y a pas de gagnant de set, et vous remarquerez peut-être que les lignes décimales que nous vous avons données lorsque nous examinions les lignes sans jus dans les sections ci-dessus étaient beaucoup plus proches que les lignes décimales que nous avons données avant de prendre en compte la vigueur. En d’autres termes, peu importe ce que disent les paris sportifs, les équipes sur lesquelles vous pariez pourraient être plus comparables que vous ne le pensez, et on ne sait pas ce qui peut arriver.

Certains sites qui se spécialisent dans les conseils à ceux qui s’intéressent aux paris sportifs ont suggéré de suivre vos jeux pendant une année complète avant de décider si vous pensez ou non avoir l’avantage qu’il faut pour être un parieur sportif rentable. Maintenant, comme les paris sportifs ne sont pas un art parfait et que vous allez devoir accepter que vous perdez de temps en temps, l’avantage dont vous avez besoin n’est en fait pas trop au-dessus de 50%, plus entre 52% et 55% selon les lignes d’argent sur lesquelles vous misez. Mais juste parce que cela semble réalisable ne signifie pas que c’est facile pour tout le monde.

Pour être un parieur sportif vraiment rentable, vous devez vérifier certaines choses lors du suivi de vos choix. Tout d’abord, vous voulez voir comment vos choix se portent par rapport aux lignes d’ouverture définies par les paris sportifs, pas seulement les lignes de clôture. Gardez à l’esprit que les lignes changent au fil du temps, de sorte que les lignes d’ouverture sont plus représentatives de ce que le paris sportifs attendait réellement de chaque équipe. Vous voulez également vous assurer que vous battez ces lignes beaucoup. Après tout, pourquoi prendre la peine de suivre vos jeux si vous ne pariez qu’une fois par mois? Vous voulez également rechercher des tendances dans ces chiffres, pour vous assurer que vous n’avez pas clôturé l’année sur une séquence de défaite d’un mois.

Lors du suivi de vos paris, il y a quelques statistiques plus spécifiques que vous voudrez noter. Le premier est votre ROI, ou retour sur investissement. Divisez vos bénéfices sur un pari par le montant que vous y mettez, et vous verrez combien vous gagnez sur un jeu moyen. Vous voudrez regarder votre retour sur investissement pour les victoires individuelles, mais vous voulez également voir le profit que vous avez réalisé au fil du temps par rapport à l’argent que vous avez mis en général depuis que vous avez commencé votre incursion dans les paris sportifs.

Vous voulez également voir à quelle fréquence vous battez la ligne de fermeture. Ne vous contentez pas de regarder combien de fois vous avez battu la ligne de clôture, mais aussi de calculer la moyenne du nombre de fois où vous l’avez battu par rapport au nombre de fois que vous avez misé. Peu importe si vous utilisez les équations que nous vous avons données pour factoriser le jus, bien que vous puissiez le faire si vous le souhaitez. Vous ne le comprenez peut-être pas pleinement en tant que débutant, mais la fréquence avec laquelle un handicapeur est capable de battre la ligne de fermeture est une réflexion sur son niveau de compétence, car il est peu probable qu’il batte la ligne de clôture souvent par pure chance. Et vous voulez être compétent, non?

Vous n’avez pas besoin de suivre vos paris, mais cela ne fait pas de mal. Vous n’avez pas non plus à faire les calculs vous-même. Si vous utilisez des termes Google tels que «tracker de paris sportifs» ou «choix de piste», vous trouverez un certain nombre de sites Web et d’applications utiles que vous pouvez utiliser. Certains vous donneront d’autres statistiques utiles telles que votre score Z, qui prédit votre taux de réussite possible à l’avenir. Vous voulez certainement un service qui offre cette statistique.

Une autre statistique qui devrait être offerte par le service que vous choisissez d’utiliser est le R au carré. C’est un peu difficile à expliquer mathématiquement, mais fondamentalement, vous regardez la cohérence. Nous avons déjà abordé la question de la variance dans les paris sportifs, mais un handicapeur avec moins de variance a probablement un avantage en matière de compétence plutôt que de chance. La cohérence de votre taux de gain vous permet également une certaine latitude en termes de gestion des fonds. Si vous voulez vous assurer que vous avez vraiment un avantage en matière de paris sportifs, votre tracker de sélection devrait proposer cette statistique. Faites des recherches et déterminez quel service vous aimez le plus, en vous concentrant sur les services avec des statistiques telles que les scores R au carré et Z.

En parlant de recherche, c’est une autre chose dont vous aurez besoin si vous voulez être rentable. Nous avons déjà écrit un certain nombre d’articles sur les statistiques dont vous devez tenir compte lorsque vous pariez sur divers sports, dont la plupart étaient liés dans l’introduction à ce guide. Jetez un œil à certains de nos articles sur divers sports et déterminez quelles statistiques vous devez rechercher afin de faire les meilleurs jeux possibles. Et si cela vous semble trop de travail, posez-vous la question suivante….

Pouvez-vous vous permettre d’embaucher de l’aide professionnelle?

We linked our packages page at the beginning of this guide, but there are things that you need to know about us (and really about all handicapping consultants) if you are going to bother using our services to begin with. If you can afford the help of consistent winners such as ourselves then we recommend you take advantage of what we have to offer, but you might still want to know a little bit about how we work.

Now, while we and many of our competitors may occasionally mention win percentages, we already covered above that these percentages do not have to be too high to be profitable. That means you’re going to have to look at a few other things when looking for help with your handicapping endeavors. If you’re looking at a handicapper that offers a free trial, then consider tracking your picks throughout the duration of the trial and analyzing some of the same stats that we told you to analyze in your own sports betting endeavors. You will be working with a low sample size, but it will still be helpful to have these numbers.

Of course, another major thing that you will need to look at is the sheer price of the service you are planning to use. If you have looked at our packages page and have tracked some picks using our free trial, then you already know whether or not we are the service for you. But, in fairness to you, we should suggest that you do not pick a package that costs more than the amount you have in your bankroll. Remember that you will not always get your payouts immediately, so even winning with such numbers can feel a lot like losing in the short term. We’ll talk more about bankroll later on in this guide, after which you can do some math and figure out how much money you have to spare.

We won’t discourage you from checking out some of our competitors’ rates, but if you do then bear in mind what we have said about cost and about acceptable win rates for profitable sports bettors. If you see someone offering more than 60% in terms of win rates, they are likely operating from a very small sample that does not truthfully convey their usual rates of success. In other words, they’re trying to scam you. Don’t play into it. Remember that truly successful sports bettors often make profits that are relatively small, but still worth the effort they have put forth. Someone promising to profit from just about every play is trying to sell you lies because they think that you are either irrational, inexperienced, or both.

Now, we said earlier than some sports bettors might choose not to watch the games upon which they’ve wagered if they’ve elected to use a service rather than placing their own bets. And while we maintain that this is a much less exciting way to bet, there are some benefits to it. As we’ve said, you are going to lose sometimes. And if you’re watching every single game, you’re going to feel those losses a lot more. If you want to trust the service you are using, you might want to refrain from watching most games for a while. Your emotions during these games may cloud your judgment. Go by the numbers, not by how you felt when watching the games. Once the numbers are in and you’re comfortable with the service you’re using, then you can start watching the games again.

The other reason to wait until the numbers are in for a while is because you might start to go against the advice you’re receiving, thereby rendering the service for which you’ve paid absolutely worthless. This can be true whether your plays are winning or losing. If you win numerous times in a row, you might think that you can push your streak, whereas losing too many times in a row may cause you to become reckless out of desperation. Stay the course. If you decide later to start handicapping your own games, do so because you’re confident in your picks, not because you are making undue judgments against the ones you’ve purchased.

Sports Betting Changes Depending Upon the Sport

The last thing we want to talk about in terms of profitability is the sports on which you choose to bet. If you use our services, we’ll offer you plays for a number of different sports. You don’t have to use every play we give you if you don’t want to, but you should know the differences between each sport before making such a decision.

To analyze this data, we’ll use some numbers that were researched by Pick Monitor, one of the better pick trackers around. They looked at the home teams in a large number of games from 2012 to 2014, and figured out how much a bettor would have made on average if they had laid down bets of $100 on each one of these games at the time that the lines were charging the least amount of juice in between their opening lines and closing lines. It is highly unlikely that a bettor would ever manage to beat the closing line on every single game like this, but this will still provide you with an idea of how profitable each sport can be.

Here at WePickSports, we provide plays for the NFL, the NBA, the MLB, the NHL, and college basketball and football. As such, these are the sports for which we read the following numbers.

First of all, let’s look at basketball and football. In each sport, college bets seemed to offer greater profitability. In basketball, college bets returned an average profit of $5.19 per every $100 ventured, whereas this number fell to $4.16 looking at NBA games. Bets on college basketball games were also more frequent, with a sample size of 3604 compared to the NBA sample size of 1634.

For college football and the NFL, the sample sizes were 969 and 592, respectively. Again, the sample size was much larger for college games. In addition, NCAAF games returned an average of $6.52 compared to the average of $4.24 from NFL games.

The MLB and NHL were not nearly as profitable as these sports. MLB bets had sample size of 2269, which you might notice is larger than the sample size of NFL games, NBA games, or college football games. The average return per $100 ventured was only $2.99, less than half of the return for college football games.

The sample size for NHL bets was 739, which is again higher than that of pro or college football. The average return, however, was only $2.50, making it the lowest of any of these sports.

When you bear in mind that these numbers were taken with the assumption that $100 was risked on each bet, these numbers seem especially low. However, bear in mind that these numbers were not figured with the assumption that the hypothetical bettor would win every play, merely that they would always bet the home team. So you can potentially expect greater returns, but that does not mean that one sport is not still technically more profitable than another. This simply gives you an idea of which sports are most popular for bettors, and which ones offer the greatest potential ROI.

And, you’ll notice that the hypothetical chalk player in these examples still technically made a profit. If your bankroll allows you to bet quite a bit over the course of a month, then you might be able to clean up pretty well by following all of the plays we give you.

4. Deciding Where to Place Your Bets

You don’t have to do your betting in person, but there are certainly some atmospheric perks. (The Venetian Race & Sports Book)

You don’t have to do your betting in person, but there are certainly some atmospheric perks. (The Venetian Race & Sports Book)

Choosing the Right Sportsbook

We’ve talked about picking the right sportsbook before, but it’s an important enough issue to be included in this guide. There are a lot of issues that must be taken into account when trying to decide upon the best sportsbook for you. In fact, there are so many issues to take into account that we recommend you familiarize yourself with more than one book. You need to be able to compare lines in order to maximize your profits while minimizing your losses, and that means you can’t rely on placing your bets at the same sportsbook every single time.

But forget about the lines for a second, we’ll discuss those further below. Most online sportsbooks also offer various bonuses for signing up with them. Such bonuses may include anything from a free trial to even a few free plays, allowing you the potential to make a bit of money without having to risk anything. This can be incredibly useful if played well, and will allow you to start making returns before you have made any type of investment. You want to do your research when looking at sportsbooks to ensure that you are getting the best bonuses possible.

However, one of the most important bonuses that you will want to look for is reductions on the juice. This may not be the most common feature offered by most sportsbooks, but you can find it offered by some if you look hard enough. We’ve talked enough about the juice and what it means to the sportsbooks for you to have an understanding as to why this is important to look for, so we won’t focus too much on it here. Just know that, regardless of other bonuses, a sportsbook that doesn’t charge too much in terms of juice can help you clean up fairly well.

Finally, remember when you are researching sportsbooks that you should be doing just that: researching. Do not just look at a few sportsbooks and decide which ones look the best, but actually look around online to see what people are saying about the books in question. If people are saying that the sportsbooks are great about allowing you to deposit funds but take forever to allow you to withdraw your winnings, then you might want to go ahead and keep looking for better options. And if you can’t find any user reviews whatsoever, then the sportsbook might not have been around long enough to be truly reputable. You can use them if you want, but you are doing so at your own risk.

Also bear in mind that not all user testimonies are real. Even some websites that offer reviews of various sportsbooks might not always be 100% truthful. With this in mind, try to assess whether or not the information you’re finding on various sportsbooks is reliable. You may not always be able to tell, but hopefully your instincts will serve you well.

Comparing Lines at Each Book

If you’re a true beginner to the world of sports betting, you may not understand just how important it is to compare the lines at each sportsbook before deciding where to place your bets. And you can be forgiven for this, because the lines offered by various books are often pretty comparable. If you’ve found a sportsbook you like, then why should you care if they happen to set their line at -115 for a play when another sportsbook is setting it at -110 for the same play? The difference seems negligible. If you’re going to compare lines, then you want the differences to be big as possible. Droite?

Well, to some extent that’s true. But, those seemingly negligible differences can still pay off over time. Let’s say you’re on the lower end of the spectrum in terms of how often you win, maybe winning about 53% of your plays. Now let’s say that every time you bet, you’re betting $115 on those -115 lines. Let’s also say that you’re being relatively conservative and only making one play every day. Using the math we gave you for converting to decimal lines, you’re working with a decimal line of approximately 1.87, and subtracting the 1 tells you that you’re making about 87 cents in terms of profits over what you invested. With your 53% win rate, that amounts to around $1590 in profits per month.

Now, use those same numbers, but assume you’re still betting $115 at that lower line of -110 (which is a decimal line of about 1.91, or about 91 cents in extra profits per dollar).Your monthly profits are now raised to about $1662.27, slightly more than $70 per month than in the above example. That may not seem like a huge deal, but bear in mind that this difference is if you were only making one play a day with a 53% win rate. If you’re using a handicapping consulting service with a greater success rate, and making multiple plays per day, then you’re going to make even more per month, not to mention per year.

This is why you benefit from comparing lines and placing your bet at the sportsbook that offers less juice. Whether you’re making your bets online or at the casino, you should be shopping around and opening accounts with different sportsbooks so that you can make the most of your profits from sports betting. It is especially easy to do if you are betting online, since it won’t take too long for you to shop the differences. And when you look at it that way, there’s virtually no excuse ne pas to do your research with as many sportsbooks as possible. Your bank account will be all the better for it.

5. Properly Managing Your Bankroll

This is probably not the most successful banking strategy. (FreeImages)

This is probably not the most successful banking strategy. (FreeImages)

The Simplest Rule for Bankroll Management

We’re about to into some pretty complicated mathematics, but let’s not go there just yet. Most of the math we’re about to give you pertains to bettors who have been engaged in the practice of sports betting for a while and already know something about how much of their bankroll they stand to lose during a bad downswing. If you’re a true beginner, then you might not have all of that information just yet. So for you, we’re going to start with some basic rules of thumb.

If you’re using our services, then we’re already telling you how much of your bankroll we suggest you spend on each of our plays. And we won’t go into example numbers, because everyone has a different bankroll and so the percentages can differ quite a bit. In any case, we never suggest putting more than 10% toward a single bet, and those are only the rare plays we refer to as our “Diamond” selections, which have about a 90% success rate. That’s uncommon, and there’s a reason we can’t make those plays every day. It’s just not practical.

For most plays, you’re going to want to bet a much lower percentage of your bankroll than that. Most would suggest anywhere between 1% and 3%. Theoretically, you could bet 3% on one play per day every day for a month and still have money left in your bankroll at the end of a thirty-day period, but that doesn’t mean you’ll want to bet 3% every time. If you’re making multiple plays per day, then you should stick to an average of 1%, only bumping up the percentage when you’re relatively certain about the play.

If you’re not betting every day, then you might be able to get away with fudging these numbers just a little bit. But don’t think that we’re necessarily encouraging you to do so. Again, bear in mind that flat betting is for those who don’t want to do the math associated with more proper methods of bankroll management. If that describes you, then you want to stick to pretty low percentages of your bankroll on each play. However, if you can crunch certain numbers, then keep reading for a much more commonly accepted strategy in the world of sports betting.

Understanding (and Using) the Kelly Formula

The Kelly formula, more commonly known as the Kelly criterion and also known by a few other similar names, is one of the most widely accepted rules in the world of sports betting. At least, as far as bankroll management is concerned. And that isn’t without reason. If you use the Kelly formula often, you will come to understand why the above section on flat betting advised you to keep your bets relatively low in terms of your overall bankroll, even if you were fairly certain that you were going to win.

First of all, let’s examine how you can calculate your bankroll management by using the Kelly formula. To do this, we’re going to use some numbers we gave you much earlier in this guide, back when we were talking about how to read money lines and calculate implied win rates. If you’ll remember, we gave you a money line of -130 for the Marlins with 56.5% as the implied win rate. Well, if you plug those numbers into the Kelly calculator linked here, it will actually tell you not to bet at all. But if you erroneously bump up the implied probability of winning to 57%, it will tell you to bet 1.1% of your bankroll.

This should give you an idea regarding just how precise the Kelly formula can be. Even half a percentage of difference on the implied win rate made all the difference between whether you should bet 1% or not bet at all. In similar fashion, if you use the numbers we gave you for the Rangers in that same hypothetical (line of +120 with percentage of 45.5%), that same calculator tells you to wager .08%, yet again bumps that up to a full 1% if you round the percentage up to 46%.

You may wonder why these numbers are differing so greatly, and the simple answer is that the Kelly formula operates through a relatively complicated equation that figures out your potential payout in terms of your implied win rate. We won’t go into all the math, but suffice to say that you’re going to want to use the calculator we’ve linked rather than try to figure it out on your own. This calculator also allows you to figure out numbers for parlays if you choose to make them, although we don’t suggest parlays as a part of any sound bankroll management system.

Expected Value and What to Learn From It

If you’ve tried playing around with the calculator we’ve linked above, then you’ve seen how widely the Kelly formula’s suggestions regarding your bankroll management can change with only the smallest alterations to an implied win rate. And the whole thing might be going over your head, which is extremely forgivable considering how much it can complicate your sports betting. After all, if it returns a value of 0%, does that mean you shouldn’t bother betting at all? Well, you can understand all this a bit better if you take a look at expected value.

To get expected value for an underdog bet, you multiply the implied win rate by the number you get if you divide the line by 100, and then you subtract the inverse of the win rate. The numbers we gave you for the Rangers would make this equation .455 x (120 / 100) – .545 = .001, which is an extremely negligible value. However, altering the win rate to 46% changes the equation to .46 x (120 / 100) – .54 = .012, twelve times the value of the other number, helping to explain why the Kelly calculator returned a positive value due to such a slight change.

You can see the difference by running the favored numbers as well. The equation for expected value is the same, only you switch the 100 with the number at which the line is set. So for our example numbers, you’d get .565 x (100 / 130) – .435 = -00038, which is not only small but also negative, helping to explain why the Kelly calculator returned no value. However, the change we made to the implied win rate resulted in .57 x (100 / 130) – .43 = .008, which is still small but at least positive.

Now, these numbers are small, but let’s look at what they actually represent. Expected value is what you might gain from a bet on average if you were to repeat it every time you placed a bet. Expected value is often considered alongside another statistic referred to as expected growth, which is even harder to explain. But let’s look at the basics here: these numbers aren’t perfect. We won’t go into the specifics, but some have argued that you can basically make a bet with downwards from 1,000,000,000 to 1 odds look favorable by giving it a high enough payout to increase the expected growth.

What, then, should you be learning from all of this? Well, first of all, just because these numbers aren’t perfect doesn’t mean you shouldn’t run them. And while we did intentionally fudge our numbers to get a response from the calculator we used, those fudged numbers still didn’t tell us to bet any higher than 1%. So the first thing you should be learning is that you are taking a risk just about any time you bet more than 1% of your bankroll, unless the money lines and the implied win rates you’ve calculated return better odds from the Kelly calculator than you can get without fudging the numbers the way we did.

Additionally, you should note that even our fudged numbers returned 1.1% on the favored team and 1% on the underdog. So, unless you’re using our services and we’ve told you otherwise, or if you’re handicapping the game yourself and you’ve found a higher expected value for the underdog, then you might want to bet on the favored team. Don’t worry about becoming a chalk player…if you’re using these numbers, you will eventually run into some games where it’s arguably more profitable to bet on the underdog. It just might not happen all of the time.

Above All, Don’t Get Too Cocky

If you only take away one thing from the above few sections, let it be that bankroll management can be a tricky aspect of sports betting, and taking it for granted can result in extreme losses to your overall funds. The fact that a negative expected value can arise from a bet with more than a 56% chance of winning means that you can never be too certain as to whether or not the odds posted by the sportsbook are promising the profitable return that you think they are.

And hey, if you’re not the type of person to use all these formulas and online calculators, then there’s nothing wrong with sticking to the flat rates of between 1% and 3% that we outlined at the beginning of this section on bankroll management. Just remember that, as long as you’re shopping around for the best lines at various sportsbooks, your profits will be small in the short term but great in the long term. And if you can maintain a high success rate by either using our services or becoming a strategic and qualified sports bettor, then you can make more plays per day with a higher bankroll and still make steady profits.

Just don’t let greed get the better of you. The average novice sports bettor doesn’t have a lot of money to throw around, and many of them either aren’t as aware of this fact as they should be or else they’re so aware of it that they feel desperate to make more money from their sports betting. They will therefore get greedy after a couple of wins and try to press their luck, throwing everything they’ve learned about responsible bankroll management by the wayside in the process.

Don’t be one of those people. We’ve given you a lot of tools to use in this guide, and you should use everything at your disposal to be the most responsible sports bettor that you can be. If you really don’t think that you can handle some of the steps above, especially as far as math is concerned, then you can skip the mathematical bits and trust that our service will help you manage your wagers and your bankroll responsibly. But if you’re entertaining even the slightest idea of going it alone, then don’t be reckless.

But as long as you’re not too cocky, not too greedy, and as responsible as you need to be to make a steady profit, then you should be fine. With these things in mind, go out there and have fun. It might take you a while in your “beginner” phase before you start to feel like a truly experienced and profitable sports bettor, but the journey will be well worth the end result. So keep this guide in mind if you need to gloss back over some of the finer points, and feel free to get started. A whole world of sports betting excitement awaits you!